En direct

Un centre de secours flambant neuf en 2022
La façade sera incrustée de panneaux satinés rouge carmin au niveau du socle. - © MATTHIEU JOUBERT

Un centre de secours flambant neuf en 2022

bertrand escolin |  le 14/12/2018  |  AménagementGirondeFriche Permis de construire

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Aménagement
Gironde
Friche
Permis de construire
Valider

Bordeaux -

 

Le permis de construire du nouveau centre d'incendie et de secours de Bordeaux rive droite vient d'être déposé. Le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) de Gironde avait retenu en 2016 la proposition de l'agence d'architecture bordelaise Luc Arsène-Henry & Alain Triaud (LAH/ AT), associés à Ingérop. Ils ont su tirer parti des contraintes de la friche industrielle de 2 hectares où le centre sera construit : entre le boulevard Joliot-Curie, en continuité du pont Saint-Jean, et la voie ferrée.

Le bâtiment de 6 900 m2 SP fera partie du nouveau quartier Belvédère dont l'aménagement va démarrer sous l'égide d'Euratlantique. « Ce terrain est assez petit par rapport à la demande fonctionnelle d'un tel équipement. Un outil qui vit 24 h/24 h demande une grande fluidité intérieure et extérieure, pour garantir une rapidité de circulation des engins et des pompiers », explique Alain Triaud.

Disposition verticale. Les éléments stratégiques s'y trouveront : une plate-forme extérieure avec la remise des engins, une batterie de vestiaires, un standard d'alerte, qui dirige les pompiers en opération, et une partie administrative. « L'ossature métallique du bâtiment sera habillée d'un bardage de métal plié gris argent et incrusté de panneaux satinés rouge carmin au niveau du socle. La disposition est verticale, et la surhauteur de la remise des engins permettra de glisser l'administration et la centrale de traitement d'appels en étage intermédiaire. En cas de crise, le central actuel, situé à Bordeaux Ornano, pourra être basculé ici comme centrale d'appels au niveau régional », précise Alain Triaud.

Les architectes ont également prévu d'occuper la toiture : les locaux de vie des pompiers au dernier étage sont distribués autour d'une cour suspendue avec foyer, restaurant, gymnase. Pour renforcer cette fluidité horizontale et verticale, un toboggan - la perche n'existe plus - a été aménagé.

A terme, le centre pourra accueillir 200 professionnels, 100 bénévoles, 45 jeunes sapeurs-pompiers et 58 véhicules. Les travaux, estimés à 11 M€ HT, doivent débuter en 2020 pour une entrée en service prévue en 2022.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur