En direct

Un centre aqualudique qui n'aime pas gaspiller

Orianne Dupont |  le 27/10/2017  |  Collectivités localesGirondeFrance entière

Libourne -

Début janvier commenceront les travaux du futur centre aqualudique de Libourne, au bord du lac des Dagueys. Ce concentré de technologie à l'architecture magistrale conçue par Octant s'étendra sur 28 857 m2 . Le bâtiment, en grande partie transparent et tourné vers le lac, est percé de failles et composé de volumes de verre, métal et béton, recouverts d'une résille métallique brise-soleil. Le projet comprend des zones de baignade intérieures et extérieures (10 bassins dont un nordique et un autre de 525 m2 avec fond mobile partiel), des toboggans, des aires de jeux, un espace bien-être et un coin restauration. Le centre, qui totalisera 1 550 m2 de surfaces aquatiques et 2 356 m3 d'eau, mise sur l'accueil de 264 000 visiteurs par an.

Filtres céramiques et ozonation. L'innovation majeure du site est le recours aux filtres céramique pour l'eau, un système danois encore peu utilisé en France. Il génère une économie de 8 000 m3 par an par rapport à un système à sable, gourmand en eau pour le nettoyage des filtres. « Le seuil de filtration est de 3 microns, contre 15 pour un système à billes de verre, par exemple. Cela permet de retenir les macromolécules », souligne par ailleurs Frédéric Bavard, directeur de Soja Ingénierie, le bureau d'études chargé du projet. L'eau subit ensuite une pré-ozonation partielle, ce qui réduit la consommation de chlore. Dans un souci d'économies de fonctionnement, une partie de l'eau sera puisée dans le lac.

Récupération de la chaleur. La solution biomasse a été retenue pour le chauffage. C'est une chaudière à bois qui alimentera les pompes à chaleur à absorption (production chaud et froid, déshumidification et maintien du bassin froid). Une chaleur de plus de 30°C, récupérée dans les eaux grises (douches et pédiluves), servira à préchauffer l'eau des sanitaires. Sur ce chantier, le coût de la partie technique s'élève à 35 % de la facture totale, contre une moyenne de 20 à 30 % en règle générale.

Maître d'ouvrage : communauté d'agglomération du Libournais (Cali). Maître d'œuvre : Octant Architecture et Soja Ingénierie. Coût des travaux : 20 M€. Appels d'offres aux entreprises : en cours.

Durée du chantier : deux ans (début en janvier 2018).

PHOTO - 9632_607877_k2_k1_1471034.jpg
PHOTO - 9632_607877_k2_k1_1471034.jpg

Commentaires

Un centre aqualudique qui n'aime pas gaspiller

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur