En direct

Un centenaire actif pour l’office public de l’habitat

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 12/04/2013  |  Charente-MaritimeCollectivités localesFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Charente-Maritime
Collectivités locales
France entière
Valider
La Rochelle -

Créé en août 1913, peu après la loi Bonnevay instituant les offices publics d’HBM municipaux et départementaux en France, l’office public de l’habitat (OPH) de l’agglomération de La Rochelle va fêter tout au long de l’année son centenaire. La manifestation a commencé par l’accueil, les 4 et 5 avril, du congrès national des directeurs généraux des OPH, puis se poursuivra les 29 et 30 mai par celui de l’assemblée générale des offices. En parallèle, sont programmés une exposition itinérante sur l’histoire du logement social, un livre, un conseil d’administration extraordinaire 100 ans après - jour pour jour - l’élection du premier président de l’office…

Le centenaire est aussi marqué par l’éligibilité de son projet de réhabilitation au programme national « démonstrateurs et plates-formes technologiques en énergies renouvelables et décarbonées et chimie verte des investissements d’avenir ».
Ce projet, baptisé Rupella-Rehade, concerne trois bâtiments construits entre les années 1950 et 1970 dans les quartiers de Port Neuf, du Mireuil et de Villeneuve. « Sur chacun des trois bâtiments vont être mises en œuvre des technologies distinctes du fait des différentes périodes de construction. Ces travaux vont servir de démonstrateur avec l’objectif de dépasser les standards de réhabilitation et de tendre vers une consommation d’énergie de 30 kWhep/m 2 .an. Pour que cela soit reproductible, il faut atteindre en réhabilitation des niveaux de coûts inférieurs à 35 000 euros par logement », explique Jean-Jacques Carré, directeur général de l’office.

Efficacité énergétique

L’Ademe financera 7 millions sur les 14 millions d’euros HT du coût. Ce projet est mené en lien avec la création d’une plate-forme technologique dédiée à l’efficacité énergétique du bâti ancien, sur la friche militaire de Lagord (27 ha) acquise par la communauté d’agglomération pour y réaliser un aménagement bas carbone. Le concours de maîtrise d’œuvre a déjà été lancé sur un des bâtiments : quatre architectes sont candidats, le choix du lauréat aura lieu cet été. Sur les deux autres, la sélection se fera d’ici à la fin de l’année pour un début des travaux en 2014.
Gérant un parc de 7 500 logements, l’office est le bailleur principal de la communauté d’agglomération de La Rochelle et de ses 18 communes, avec un engagement de production de plus de 150 logements sociaux par an, dont un tiers en partenariat avec des promoteurs. Le plan local de l’habitat impose en effet à ces derniers 25 à 40 % d’habitat social dans les opérations de plus de 10 logements. S’y ajoutent les 200 logements à réhabiliter par an d’ici à 2020 soit, pour l’office communautaire, un investissement global annuel de plus de 30 millions d’euros.

PHOTO - 715568.BR.jpg
PHOTO - 715568.BR.jpg - © OPH La Rochelle

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur