En direct

Un buzz architectural inédit les 19 et 20 octobre à Strasbourg
L’architecte plasticien Pierre Laurent a réfléchit, à travers cette image, à la mise en valeur de la manufacture des tabacs de Strasbourg, un des sites clés des premières « 24 h d’architecture ». - © © Collectif 3RS

Un buzz architectural inédit les 19 et 20 octobre à Strasbourg

Laurent Miguet, bureau du Moniteur à Strasbourg |  le 09/02/2012  |  ProfessionArchitectureBas-RhinIsèreParis

Les 35 maisons de l’architecture de France arrêteront le 30 mars le programme de la première édition des « 24 h d’architecture », qui se dérouleront du 19 au 20 octobre à Strasbourg, de midi à midi.

« Destiné à amplifier les connaissances du grand public en architecture contemporaine, l’événement national annuel ne se déroulera pas par hasard à Strasbourg, pour sa première édition », commente Cloud de Grandpré. Le président du réseau des maisons de l’architecture rend hommage en ces termes à la dynamique régionale catalysée depuis onze ans par les journées de l’architecture du Rhin supérieur : une manifestation portée à partir de Strasbourg par l’association transfrontalière Maison de l’architecture du Rhin supérieur. Décliné chaque mois d’octobre sous forme de dizaines de manifestations entre Bâle et Karlsruhe, ce festival servira de cadre aux 24 h d’architecture, déclinées en sept modules. Sept membres du réseau présidé par Cloud de Grandpré piloteront chacun d’entre eux, sous l’autorité de l’architecte strasbourgeois Jean-Mathieu Collard, commissaire général des 24 h.

Une forteresse industrielle revisitée

 « Paris a l’habitude des colloques », sourit ce dernier, pour justifier le portage francilien des deux débats qui rassembleront une partie du gotha de l’architecture française et rhénane, dans la salle de 500 places du conservatoire de région construit par Henri Gaudin : parmi les premiers à avoir dit oui aux sollicitations du réseau, Jean-Mathieu Collard cite François Barré, Christian Devillers, Christian de Portzamparc, Francis Cuiller, Ibos et Vitart et Herzog & De Meuron. Le colloque traitera de deux thèmes : modernité et patrimoine ; urbanisme et frontières.

Pour attirer le public dans l’exposition qui mettra en scène un kilomètre linéaire de panneaux cumulés au sein du réseau, le commissaire des 24 h compte sur l’attractivité d’une forteresse industrielle de centre-ville que peu de Strasbourgeois ont visité : l’ancienne manufacture des tabacs, proche du campus universitaire historique. Ce lieu s’inscrit dans la géographie festive des 24 h, jalonnée par quatre étapes entre lesquelles interviendront des artistes de rue. L’un des modules se consacre à des promenades et des visites d’architecture. Le cinéma municipal L’Odyssée programmera 24 h de films d’architecture de tous formats, tandis que l’association locale d’artistes Ososphère transformera des conteneurs en écrans de télévision, devant la gare et sur quelques-uns des sites les plus fréquentés de l’hyper-centre.

Les écoliers sollicités

Alors que le réseau mettra en ligne le 20 février son site archipedagogie.org, le module monté par la maison de l’architecture de Grenoble, en partenariat avec l’Education nationale, fait partie des déclinaisons des 24 h qui tiennent le plus à cœur au président De Grandpré. Sensibilisé par le travail quotidien entre architectes et enseignants, le rectorat de l’académie de Strasbourg invitera toutes les classes qui le souhaiteront à participer à l’événement. La mise en ligne des prototypes produits à l’occasion des 24 h devrait inspirer des initiatives similaires à travers la France, de la maternelle à la terminale.

La sensibilisation du grand public jouera aussi sur l’Internet, dans le palmarès d’architecture contemporaine piloté par la maison de Midi-Pyrénées. « Un mois et demi avant l’événement, un jury incontestable désignera 80 nominés dont les œuvres figureront dans l’exposition. Sur notre site archicontemporaine.org, le public disposera alors de ce mois et demi pour choisir les 24 qui grimperont en haut du podium », annonce Cloud de Grandpré.

L’événement régional et national devrait se teinter d’une touche mondiale : président de l’Union internationale des architectes, le Strasbourgeois Albert Dubler prévoit de réunir le bureau de l’association à l’occasion des 24 h.

Commentaires

Un buzz architectural inédit les 19 et 20 octobre à Strasbourg

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX