En direct

Un béton brut à l'effet « tuffeau » pour le Nant'île

J. - P. D. |  le 24/11/2017  |  Collectivités localesLoire-AtlantiqueProduits et matérielsBéton

Nantes -

L'élévation du Nant'île devrait être terminée début janvier.

Cette « pièce urbaine » réalisée au sein de l'îlot Citroën de l'île de Nantes (Loire-Atlantique) pour le promoteur nantais Ataraxia est composée de cinq immeubles, totalisant une surface de plancher de 16 500 m2 . Elle mêle des bureaux, des commerces en rez-de-chaussée et 174 logements. Elaborée par les agences d'architecture bordelaise Leibar & Seigneurin (qui a conçu quatre des cinq immeubles) et nantaise Raum (qui s'est chargée du cinquième), cette opération mixte viendra s'ajouter, à sa livraison prévue à la fin 2018, à la longue liste des projets architecturaux remarquables du quartier.

La façade en béton blanc brut fini de trois bâtiments réalisés par Leibar & Seigneurin est particulièrement notable. « Nous voulions un parement homogène et de légers changements de teinte, explique Anne Tannière, directrice de projet au sein de l'agence bordelaise. L'idée était de travailler le béton comme une matière naturelle, car nous le considérons comme une pierre contemporaine. »

Formule développée avec Lafarge. Les architectes ont travaillé avec l'industriel Lafarge pour développer une formule unique rappelant la couleur et la texture du tuffeau, pierre traditionnelle des bâtiments du centre-ville de Nantes. Pour l'ensemble du projet, quelque 1 800 m3 de béton blanc autoplaçant Agilia Architectural ont été utilisés. Ce béton, livré par la centrale Lafarge de Bouguenais, permet un bullage très fin, proche de la préfabrication, avec un niveau 3 sur les quatre que compte l'échelle de bullage de la norme NFP 18-503 « Surfaces et parements de béton ». « Le niveau d'exigence de chantier était particulièrement élevé », témoigne Arnaud Rialland, conducteur de travaux principal du groupe Legendre, chargé du gros œuvre.

Avec ce matériau, les architectes poursuivent leur exploration sur la simplicité géométrique et « une matérialité assumée ». Cette recherche avait abouti à la façade en pierre blanche agrafée sur l'immeuble Ehundura dans la partie ouest de l'île de Nantes, livré en 2012. Elle se poursuit avec le béton blanc du Nant'île et se terminera, au moins pour l'instant, avec l'emblématique projet Désiré Colombe du centre-ville, qui combine du béton blanc et de la pierre naturelle.

PHOTO - 10087_634552_k2_k1_1529046.jpg
PHOTO - 10087_634552_k2_k1_1529046.jpg - © WILLY BERRÉ

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur