En direct

Un bac aluminium de 113 mètres de long

STEVE CARPENTIER |  le 07/12/2001  |  ChantiersBoisProduits et matérielsGros œuvreCharente

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Bois
Produits et matériels
Gros œuvre
Charente
France
Europe
Pas-de-Calais
Immobilier
Technique
Hygiène
Valider

La plus longue couverture en bac aluminium de France vient d'être mise en oeuvre sur une halle sportive près de Cognac (Charente). A ce record s'ajoute le dessin travaillé d'une charpente en bois lamellé collé qui reprend la forme courbe de la toiture. Pour cet ouvrage situé dans la commune de Châteaubernard, l'architecte Bernard Ritaly a choisi de créer une grande salle de 48 x 48 m, encadrée par deux salles plus petites de 30 x 48m. Restait à abriter les 6 600 m2 de surface couverte (113 x 50 m) en mettant en place une couverture d'un seul tenant qui se fait remarquer dans un vaste terrain vierge de 55 000 m2. Pour ce faire, un bac aluminium continu de 113 m de long accroché par des pattes sur un complexe isolant (bac acier, plus pare-vapeur, plus isolant thermique et phonique) a été mis en place.

Il s'agit ici d'une première en France pour l'entreprise Corus qui a fourni le Kal-Zip (Service lecteurs no 595) pour ce projet qui requérait une surface de toiture parfaitement linéaire.

La pertinence de ce procédé réside dans la possibilité de l'utiliser sur de très grandes portées grâce à une fabrication sur chantier. Sur toute sa longueur, le bac n'est percé en aucun endroit puisqu'il y a absence de toute fixation traversante. Livré en bandes d'aluminium roulé d'environ 60 cm de large, le bac est ainsi formé au pied du bâtiment puis serti sur la totalité de l'ouvrage. Si dix semaines ont été nécessaires pour la pose complète de la toiture, trois jours ont suffi à 14 personnes pour fabriquer et poser la couverture aluminium.

La société Corus n'en est pas à son premier coût d'essai. En Angleterre, elle a travaillé sur une portée de 120 m de long d'un seul tenant, et à Calais sur le complexe sportif de la Mivoix long de 106 m. A Châteaubernard, une ATEx vient d'être obtenue, Corus venant de déposer un ATEc afin de passer en standard à 100 m. Au final, si la fabrication est simple, les longueurs posées demeureront néanmoins limitées par la difficulté à manutentionner et à lever les bandes d'aluminium.

Charpente en bois lamellé collé

Le complexe couverture-isolation est porté par une charpente formée de six grandes poutres en bois dessinée par Philippe Coeur, du cabinet d'ingénierie AR&C.

Cette charpente repose sur des appuis quasi invisibles dont le nombre a été multiplié afin de les noyer dans les façades. La stabilité de l'ouvrage est assurée par une grande poutre au vent qui vient reporter les efforts sur les façades parallèles. Quant aux poutres de rive, elles sont coupées à chaque trame de 6 m afin de laisser les poutres transversales sortir en porte-à-faux extérieur. Le croisement des poutres va en définitive créer des caissons qui assurent en partie l'acoustique du lieu, mais aussi son esthétique. Les 670 m3 de bois lamellé-collé de la charpente ont été posés en un peu plus de deux mois.

Les pièces les plus lourdes - jusqu'à 7 t pour les appuis intermédiaires - dont la préfabrication dans l'usine de l'entreprise Cosylva aura demandé deux mois de travail, ont été mises en place par grue mobile.

Enfin, les tiges collées ayant été refusées par le bureau de contrôle, un boulonnage des pièces en bois a été requis, avec un usinage en bout de poutre afin de faire glisser la ferrure.

L'ouvrage, dont la livraison est prévue pour juillet 2002, tire toute son originalité d'un dialogue intelligent entre le bois en structure et l'aluminium en couverture.

MAITRE D'OUVRAGE : Communauté de communes de Cognac.

MAITRISE D'OEUVRE : Ligne 7 (Bernard Ritaly, architecte).

INGENIERIE : AR&C (structure).

ENTREPRISES : Paris-Ouest Construction/Cosylva (Charpente bois lamellé-collé); Troisel (couverture).

COUT DES TRAVAUX : 6,40 millions d'euros (part bâtiment : 5,18 millions d'euros dont 1,52 million pour la charpente couverture).

PHOTOS :

Châteaubernard (Charente) La charpente en bois lamellé-collé comporte des poutres jusqu'à 2 m de hauteur d'âme pour une portée maximum de 48 m.

Sur une pente quasi nulle (de 0 A 7%), les bacs aluminium de 113 m de long sont posés sur un complexe isolant.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil