En direct

Un audit technique pour la façade intérieure de l'Arche de La Défense
expertise de Ginger CEBTP sur la Grande Arche - © © Ginger

Un audit technique pour la façade intérieure de l'Arche de La Défense

le 05/06/2012  |  PatrimoineEtatEuropeTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Qualité
Patrimoine
Etat
Europe
Technique
Valider

Le Ministère de l’Ecologie du Développement Durable et des Transports a confié cette mission au Département Maçonneries et Monuments Historiques de GINGER CEBTP.

Cet audit technique comprend trois missions :

L'étude préalable comprend la prise de connaissance de documents, la préparation de l’intervention et une esquisse du document de synthèse ;

Le diagnostic des dalles présentant des désordres non négligeables. Cette mission est composée d’un relevé et de mesures de paramètres, permettant d’observer l’évolution dans le temps des désordres rencontrés lors de l’audit initial ;

- L’analyse technique en élaborant une synthèse de l’audit technique avec l’analyse des risques et les préconisations.

 Dans le cadre de la mission, Ginger CEBTP à fait appel à une entreprise de cordiste spécialisée. Celle-ci est chargée de l’accessibilité et du balisage des périmètres de sécurité, des mesures de flèches, de la vitesse du son et du relevé des désordres.

L'expertise se fait sur une partie des façades de l'Arche, ici en couleurs
L'expertise se fait sur une partie des façades de l'Arche, ici en couleurs - © © Ginger

Cette mission fait suite à une première mission, réalisée en 2010 à la demande du gestionnaire de la paroi Nord de la Grande Arche. Le Département Maçonnerie et Monuments Historiques de Ginger CEBTP avait eu pour objectif, dans le cadre d’une mission de 5 jours, d’établir le suivi de l’évolution des désordres de la Paroi Nord. Cet examen visuel avait fait suite à neuf précédentes études qui avaient eu lieu de septembre 2004 à décembre 2009. Il ressortait de ces diagnostics qu’environ 1 000 dalles de pierre sur 5 840 présentaient des désordres attribuables à la décohésion granulaire (1) du marbre de Carrare. Les constats suivants avaient été effectués : déformation des plaques de pierres, mise en compression entre les plaques de pierres, présence éventuelle de salissures, d’usure, d’éclats ou d’épaufrures (2) et fissures.

Commentaires

Un audit technique pour la façade intérieure de l'Arche de La Défense

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur