En direct

Un ascète moderne

Raphaëlle Saint-Pierre |  le 20/04/2018  |  ArchitectureRéalisationsBâtimentParisInternational

Exposition -

La Cité de l'architecture retrace le parcours de Georges-Henri Pingusson, auteur du mythique hôtel Latitude 43 à Saint-Tropez.

« Ses bâtiments se distinguent par une ascèse revendiquée, explique Simon Texier, commissaire de l'exposition sur Georges-Henri Pingusson (1894-1978) à la Cité de l'architecture (Paris XVI). Très vite, il se freine dans sa tendance décorative pour se focaliser sur la qualité de l'espace. » Après quelques villas sur la Côte d'Azur dans les années 1920, qui mêlent régionalisme et Art déco, il construit son grand œuvre : l'hôtel Latitude 43 de Saint-Tropez. Le golfe regardant vers le nord, il invente le principe de la coursive décalée à demi-niveau pour desservir 120 chambres traversantes. Les vacanciers profitent ainsi des vues sur la mer et de l'orientation plein sud des loggias qui composent la façade arrière. En porte-à-faux de l'ossature principale, la coursive trace un bandeau et provoque un jeu graphique d'ombres et de lumières.

« Ce bâtiment élégant est exceptionnel par sa présence dans son site. En 1932, Pingusson réalise, avant Le Corbusier, la synthèse du paquebot, du monastère et de l'hôpital ; des modèles réglés d'organisation de la société et de la vie qui fascinent les architectes du Mouvement moderne », estime Simon Texier. L'influence du Narkomfin (1932), de Moisei Ginzbourg (1892-1946) à Moscou, et du sanatorium de Paimio (Finlande) d'Alvar Aalto (1898-1976) se lit sur le Latitude 43. « Cette somme de citations a abouti à un bâtiment sans équivalent en France avant les années 1940 », insiste le commissaire. L'austérité règne dans les chambres de ce « monastère laïque » dont Pingusson dessine tous les détails, du mobilier au monogramme qui orne l'argenterie. L'hôtel fermera cinq ans à peine après son ouverture et subira l'occupation allemande avant d'être vendu par lots en 1949. De couleur ocre, il sera repeint en blanc pour coller à l'image fantasmée du Mouvement moderne.

Poétique de l'espace. « Pingusson était aux premières loges de l'architecture moderne mais il s'est souvent placé à contre-courant, en marge. » Membre éminent de l'Union des artistes modernes (UAM), il réalise son pavillon à l'Exposition internationale de Paris en 1937, avec des éléments métalliques standardisés. Pourtant, après-guerre, il ne devient pas l'un des piliers du chantier des grands ensembles. Architecte de la Reconstruction en Lorraine, il y construit peu. Seules restent quatre églises d'une simplicité extrême dans lesquelles il peaufine la lumière indirecte.

En 1952, Pingusson réalise le Mémorial des martyrs de la déportation, à la pointe est de l'île de la Cité, à Paris. Il y articule trois niveaux sur un plan triangulaire. Deux escaliers étroits permettent au visiteur de se déconnecter de la ville. Ce dernier découvre d'abord un parvis à l'extrémité duquel l'ouverture sur la Seine est obstruée par une grille hérissée de pointes acérées. Puis, il descend dans une crypte dont les parois sont formées d'autant de bâtonnets de verre lumineux que de déportés morts dans les camps. A l'opposé de toute symbolique monumentale figurative, le mémorial évoque des lieux sacrés de tous les temps, de tous les pays, tels l'Egypte ou le Japon. Si Pingusson file la métaphore navale, il élabore surtout ici une poétique de l'espace et une abstraction propices au recueillement.

« Georges-Henri Pingusson, une voix singulière du Mouvement moderne », jusqu'au 2 juillet 2018 à la Cité de l'architecture et du patrimoine.

PHOTO - 12557_766614_k2_k1_1817622.jpg
PHOTO - 12557_766614_k2_k1_1817622.jpg - © GASTON BERGERET
PHOTO - 12557_766614_k3_k1_1817623.jpg
PHOTO - 12557_766614_k3_k1_1817623.jpg - © ENSBA, CITÉ DE L'ARCHITECTURE & DU PATRIMOINE / ARCHIVES D'ARCHITECTURE DU XXe SIÈCLE
PHOTO - 12557_766614_k4_k1_1817631.jpg
PHOTO - 12557_766614_k4_k1_1817631.jpg - © ENSBA, CITÉ DE L' ARCHITECTURE & DU PATRIMOINE / ARCHIVES D' ARCHITECTURE DU XX SIÈCLE

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur