En direct

Un Architecte de l’urgence dans la route du Rhum
Gilles Buekenhout architecte navigateur va courir la Route du Rhum pour les Architectes de l'urgence - © Pierrick Contin /Multi50

Un Architecte de l’urgence dans la route du Rhum

Jean-Philippe Defawe (Bureau de Nantes du Moniteur) |  le 24/09/2014  |  ArchitectureInternationalEuropeFrance entièreIlle-et-Vilaine

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Architecture
International
Europe
France entière
Ille-et-Vilaine
Valider

Architecte belge installé depuis 1996 à Pornichet (44), Gilles Buekenhout sera au départ de la Route du Rhum le 2 novembre prochain, une course de légende où les amateurs sont rares. Son bateau Nootka arborera gratuitement le nom de la fondation Architectes de l’urgence.
Portrait d’un architecte navigateur passionné.

Côté pile, c’est un atelier d’architecture. Côté face, une splendide maison d’architecte aux larges baies vitrées donnant sur une piscine et un petit bois. « Nous avons eu la possibilité de réaliser un logement de fonction, alors j’en ai profité pour en faire à la fois un lieu de travail, d’habitation et de démonstration pour les clients », explique Gilles Buekenhout , en s’excusant des miettes encore sur la table de la cuisine.
Avec ses chats lovés contre les ordinateurs et ses peintures marines accrochées aux murs, l’atelier Absis est à l’image du personnage pour qui l’architecture, la famille et ses deux passions - la voile et la peinture - forment un tout.

Ses premiers contacts avec l’architecture remontent à son enfance en Afrique. « Nous avons habité douze ans au Zaïre dans une maison dessinée par l’architecte Stroebel qui m’a beaucoup marqué », raconte-t-il.
Après avoir hésité à se lancer dans une carrière artistique, il entre à l’école d’architecture de Saint-Luc à Bruxelles où il rencontrera Dominique, sa future épouse. Le couple s’installera au Maroc, où Gilles exercera deux ans comme coopérant technique pour échapper au service militaire. « J’ai eu la chance de terminer cette période en travaillant sur l’hôpital royal militaire de Rabat pour Henri Tastemain, un élève d’Auguste Perret, qui est devenu une sorte de maître pour moi », ajoute-t-il.

Accastillage et architecture

Rappelé par d’anciens professeurs, le couple rentre à Bruxelles pour travailler sur le projet titanesque d’extension de l’aéroport de Bruxelles (200 000 m2). Après huit ans de charrettes et face au constat qu’il serait difficile pour eux d’évoluer professionnellement en Belgique, le couple décide de tout plaquer. Le hasard les conduira en France, dans la petite station balnéaire de Pornichet en Loire-Atlantique, où un magasin d’accastillage et de location-vente de bateau est à reprendre. « La première année a été difficile, mais nous avons ensuite trouvé un bon rythme. J’ai même pu travailler ponctuellement comme architecte sur tous les projets boiteux que personne ne voulait, avant de monter mon agence en 2000 », déclare-t-il.

Son installation sur la côte atlantique est l’occasion rêvée de mener de conserve toutes ses passions et particulièrement la voile. « Déjà, étudiant en Belgique, il passait ses temps libres sur l’eau, d’abord en planche à voile, en dériveur puis avec notre propre bateau », se souvient son épouse Dominique. « Il s’appelait le Tanite, c’était un vieux gréement en bois de 1932 aux lignes superbes », ajoute Gilles Buekenhout avec une pointe de nostalgie. Lorsque la vitesse commence à le motiver, il ne sacrifiera pas l’esthétisme à la performance avec Nootka, un trimaran 50’ de légende qu’il rachète en 2009 alors qu’il n’avait jamais navigué sur un bateau de ce type. Conçu par Nigel Irens, le skipper Mike Birch, vainqueur de la Route du Rhum en 1978, et Claude Develay, patron de Fuji France, ce bateau surnommé la « Ferrari des mers » bourlingue depuis sa création en 1989 sur tous les océans du monde. « Ce n’était pas mon cas, lorsque je me suis inscrit à la Route du Rhum en 2010, je n’avais jamais traversé l’Atlantique ! », raconte Gilles Buekenhout .
Lors du départ à Saint-Malo, cette spécificité fait de Nootka un cas à part. La voile blanche sans sponsor intrigue et l’histoire singulière de l’architecte-skipper intéressera quelques journalistes. L’aventure passionnera aussi les clients de l’architecte. « Mis à part une cliente qui m’a reproché cette longue absence, tous les autres ont suivi la course avec intérêt », relate-t-il en avouant n’avoir pas pu résister à régler deux ou trois dossiers « urgents » en pleine régate.

Mike Birch égalé

Ces petites tracasseries professionnelles et surtout une avarie de bout-dehors dès les premiers jours de course n’ont pas empêché le skipper amateur de tutoyer les grands en terminant la course en 19 jours, 8 heures et 38 minutes, égalant la performance de Mike Birch avec le même bateau en 1998.
Fort de cette expérience, Gilles Buekenhout  s’est lancé cette année dans une seconde participation à la course transatlantique. Le skipper amateur n’a toujours pas trouvé de sponsor mais plutôt que de partir avec une voile blanche, il a proposé aux architectes de l’urgence de concourir sous leur nom. « Pour 2014, je voudrais donner un sens à ma course : porter un message. Vu mon métier d’architecte, partager l’aventure avec Architectes de l’urgence me paraissait parfaitement cohérent. Pouvoir promouvoir l’architecture au grand coeur grâce à la médiatisation de la Route du Rhum. Et de surcroît sur un trimaran magnifique connu dans le milieu pour ses qualités de robustesse et d’esthétique, valeurs partagées avec l’architecture. C’est un grand honneur pour moi d’avoir cette opportunité » explique-t-il.
Son objectif ? « Arriver à Pointe?à?Pitre, si possible en moins de 19 jours. Mais je souhaite naviguer «propre», ne rien casser, faire corps avec grande dame Nature » déclare Gilles Buekenhout .
Une chose est sûre : en étant au départ de la course mythique, Nootka, aujourd’hui aux couleurs des Architectes de l’urgence, continuera d’écrire la légende en étant le seul multicoque à prendre part à une cinquième Route du Rhum.
 
 

Commentaires

Un Architecte de l’urgence dans la route du Rhum

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur