En direct

Un anneau unit deux lignes du Grand Paris Express
PHOTO - 13882_843388_k3_k1_1982934.jpg - © ANNE-CLAUDE BARBIER / SETEC TPI

Un anneau unit deux lignes du Grand Paris Express

Jacques Rolland |  le 06/07/2018  |  TransportsGrand ParisChantiersParisVal-de-Marne

Gare -

La future station de métro Institut Gustave-Roussy, à Villejuif, se signalera par sa gigantesque enveloppe circulaire.

Aujourd'hui, vu d'en haut, on dirait un énorme anneau plaqué au sol dans le parc départemental des Hautes-Bruyères à Villejuif (Val-de-Marne), face à l'entrée de l'institut Gustave-Roussy. Demain, ce sera la gare circulaire Villejuif-Institut Gustave-Roussy, qui accueillera quelque 100 000 usagers quotidiens et où se croiseront pratiquement à angle droit les lignes de métro 14 et 15, au sud de Paris.

Pour ce chantier mené sur une emprise de 18 781 m², un premier terrassement visible de 100 000 m3 a été réalisé afin d'accueillir la plate-forme des locaux techniques, à 8 m de profondeur. Le cercle visible en surface est la partie émergée de la monumentale paroi moulée de 63 cm d'épaisseur qui a été récemment coulée en 29 panneaux courbes. Elle a été réalisée en six mois dans un sous-sol mixte composé d'anciens remblais puis de strates de calcaire, creusé à la benne et à l'hydrofraise. Elle a ensuite été ferraillée et bétonnée. Une centrale à boues bentonitiques pour la tenue des terrains et l'un des plus grands des sableurs d'Europe ont été nécessaires pour effectuer l'opération.

Puits de fondation de 66 m de diamètre. A terme, la phase de terrassement permettra la création d'un puits de fondation de 66 m de diamètre et de 53 m de profondeur, doté au fond d'un radier de 3 m d'épaisseur. Les équipes de Vinci Construction Grands Projets et de Spie Fondations unissent leurs compétences pour assurer le parallélisme sans décalage de l'ouvrage.

« Cette géométrie circulaire choisie par l'architecte Dominique Perrault présente un avantage technique indéniable, celui de reprendre la poussée des terres sur les bordures, sans avoir besoin d'installer des butons de soutènement », explique Bernard Cathelain, membre du directoire de la Société du Grand Paris. L'opération de recépage - qui consiste à éliminer les bétons de mauvaise qualité en tête de parois - et l'excavation intérieure de quelque 200 000 m3 de terrain viennent de commencer. Au fur et à mesure de la descente, un contre-voile en béton sera réalisé le long de la paroi moulée, cette seconde coque assurant l'isolation et la protection de l'ouvrage. Le processus prévoit le creusement en taupe des deux quais du métro, respectivement de 120 m de long et de 36,7 m de profondeur pour la ligne 14, et de 110 m de long et de 48,8 m de profondeur pour la ligne 15.

Passage des tunneliers en 2019 et 2020. Tout doit être prêt pour le passage des deux tunneliers prévus respectivement à l'automne 2019 (ligne 14) et au printemps 2020 (ligne 15). Ils traverseront la gare avant de poursuivre leur travail de percement. « Dans un tel projet au planning très resserré, la coordination et surtout la synchronisation des opérations est essentielle » reconnaît Bernard Cathelain.

Les neuf niveaux de l'édifice seront ensuite remontés, au fur et à mesure : deux niveaux pour chaque ligne de transport, trois autres pour la séquence descente-montée, et enfin les deux niveaux supérieurs pour l'accès, le contrôle et les commerces. La gare, la plus profonde du Grand Paris après celle de Saint-Maur-des-Fossés, doit être livrée en 2022, notamment pour accueillir les voyageurs qui se rendront sur les sites des Jeux olympiques en 2024. L'anneau de la station de Villejuif-Institut Gustave-Roussy sera alors un clin d'œil au célèbre logo de cet événement sportif planétaire.

15 364 m² de surface de plancher sont répartis sur neuf niveaux.

7 000 m3 de béton pour la paroi moulée de 63 cm d'épaisseur.

30 m : diamètre intérieur du puits final de la gare.

Maître d'ouvrage : Société du Grand Paris. Maître d'œuvre : Dominique Perrault Architecture. Entreprises : groupement d'entreprises piloté par Vinci Construction Grands Projets (Vinci Construction, Dodin Campenon Bernard, Spie Batignolles, Spie Fondations, Botte Fondations). Ingénierie : groupement Setec TPI/Ingérop.

Acousticien : Jean-Paul Lamoureux (RPO SAS).

Aménageur : Sadev 94. Calendrier des travaux : d'avril 2017 à décembre 2022 pour la livraison du génie civil.

PHOTO - 13882_843388_k4_k1_1982941.jpg
PHOTO - 13882_843388_k4_k1_1982941.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur