En direct

Un an ferme requis contre un faux architecte...

le 24/06/2014  |  Yvelines

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Yvelines
Valider

Jugé par le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines), Philippe Leblanc, a exercé illégalement la profession d'architecte pendant trente ans...

Usurpateur enfermé dans un vieux mensonge, Philippe Leblanc, 60 ans, risque un an de prison pour avoir illégalement exercé durant trente ans le métier d'architecte, construisant notamment des écoles, des crèches et une polyclinique dans les Yvelines, avant d'être démasqué. La justice lui reproche des faits non prescrits d'escroquerie et d'usurpation de diplôme de 2009 à 2013 et d'avoir illégalement répondu à des marchés publics pendant cette période pour un montant d'honoraires de 926 000 euros. Soulignant "l'intention malveillante et frauduleuse" du prévenu, le ministère public a requis trois ans de prison dont deux avec sursis et son exclusion pendant deux ans des marchés publics.

Le tribunal correctionnel de Versailles rendra sa décision le 1er septembre.

Commentaires

Un an ferme requis contre un faux architecte...

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur