En direct

Un aménageur pour la caserne Vauban

CHRISTIANE PERRUCHOT |  le 24/01/2014  |  Collectivités localesBâtimentDoubsTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Bâtiment
Doubs
Technique
Valider
Besançon -

La Ville de Besançon choisit CM CIC Aménagement foncier pour concrétiser le projet de reconversion de la caserne Vauban par l’agence Nicolas Michelin & Associés. La filiale du Crédit mutuel a remporté la compétition qui l’opposait à Nexity et à la société d’équipement et de développement du Doubs (Sedd) associée à BDR Immo.

Pendant dix ans, le concessionnaire assume les risques et les frais : la collectivité ne participera pas à l’équilibre de l’opération. Propriété de l’établissement foncier du Doubs qui l’a acquis pour le compte de la Ville, le site lui est cédé pour 3,3 millions d’euros en trois temps, correspondant aux trois phases opérationnelles.
L’offre de CM CIC Aménagement foncier se distingue par « un phasage pertinent et l’optimisation des charges foncières », commente la mairie. Dès la première tranche, l’aménageur réalise l’ensemble des démolitions et aménage le parc d’un hectare, au nord du quartier. A la livraison des premiers logements d’une tranche, la viabilisation de la suivante est réalisée.

Mixité sociale et générationnelle

« L’opération s’étalant sur dix ans, il faut limiter l’impact négatif d’un chantier ; en outre, les démolitions libèrent des matériaux réutilisables pour les voiries et les terrassements », explique Philippe Lartaud, directeur de CM CIC Aménagement foncier en Franche-Comté.
La mixité définie dans le cahier des charges se concrétise à l’échelle de chaque tranche avec 20 % de logement social, 15 % d’accession abordable et des logements pour les aînés. Pour céder le foncier aux promoteurs et bailleurs à un prix attractif, l’aménageur a trouvé des sources d’économie dans la localisation des stationnements de surface ou en souterrain, selon la nature du sol en calcaire très dur ou en remblais.
D’une surface de 7,2 hectares, l’opération comptera environ 800 logements avec des commerces et des services au rez-de-chaussée, ainsi que 4 000 m 2 de bureaux. L’année en cours sera dédiée aux études complémentaires avec l’objectif de réaliser les démolitions en 2015. Choisie ces prochaines semaines, une maîtrise d’œuvre opérationnelle travaillera aux côtés des urbanistes de Nicolas Michelin.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur