En direct

Un accord-cadre pour agir plus rapidement auprès des entreprises de BTP rhônalpines en difficulté
De gauche à droite: Véronique Fontenat (FRTP), Jean-Louis Lambert (Capeb), Christiane Puthod (région), Guy Lévi (Sgar), Jacques Blanchet (FFB) et Laurence Ducrot (Scop BTP). - © © Emmanuelle N'Haux

Un accord-cadre pour agir plus rapidement auprès des entreprises de BTP rhônalpines en difficulté

Emmanuelle N’Haux (Bureau de Lyon du Moniteur) |  le 08/07/2015  |  RéglementationRhôneFrance entièreEtat

Les organisations professionnelles du BTP ont signé, mardi 7 juillet, avec l’Etat et le conseil régional un accord-cadre en faveur du BTP en Rhône-Alpes. Objectif: actionner plus rapidement les dispositifs existants pour aider les entreprises à passer cette période de crise.

Si les signes d’une reprise se profilent, la situation reste délicate pour bien des entreprises de BTP en région Rhône-Alpes. «Le nombre de défaillances d’entreprise est à un niveau très élevé avec 2 000 cas par an. Nous avons perdu plus de 4 000 salariés en 2014 et 13 500 emplois nets depuis 2008, a souligné Jacques Blanchet, président de la FFB Rhône-Alpes. Notre enjeu principal, c’est de tenir, de passer le cap pour être en mesure de participer à la reprise économique que nous espérons pour l’année prochaine».

Au travers de cet accord-cadre, l’Etat, la région et les organisations professionnelles (FFB Rhône-Alpes, FRTP, Fédération Rhône-Alpes Scop BTP et Capeb Rhône-Alpes) visent un triple objectif: détecter les difficultés des entreprises et actionner tous les leviers en faveur du développement économique, sécuriser les parcours professionnels et anticiper les besoins des entreprises, lutter contre la concurrence déloyale et la fraude au détachement.

Des programmes, comme le fonds régional d’action d’urgence, seront mobilisés pour accompagner les chefs d’entreprise. Des financements, 2,7 millions au titre du FSE et 800 000 euros de l’Etat, permettront d’actionner des dispositifs tels que l’Action de développement de l’emploi et des compétences (Adec) et le fonds national de l’emploi (FNE) qui prendra en charge jusqu’à 70% des actions de formation des entreprises en difficulté.

Enfin, la lutte contre le travail illégal va se renforcer avec un objectif de 100 contrôles par mois, contre une cinquantaine aujourd’hui. La Direccte et l’Urssaf sont associées à cet accord-cadre sur ce volet.

Et pour relancer la dynamique des investissements publics, la préfecture du Rhône vient d’adresser un courrier à l’ensemble des maires pour leur rappeler l’existence du dispositif de préfinancement du fonds de compensation de TVA mis en place par la Caisse des Dépôts en juin. Les préfets des autres départements de la région vont faire de même.

Commentaires

Un accord-cadre pour agir plus rapidement auprès des entreprises de BTP rhônalpines en difficulté

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX