En direct

UFC-Que Choisir s’en prend à ERDF

le 25/04/2013  |  Communication

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Communication
Valider

Pour améliorer la qualité d’alimentation sur les réseaux de distribution, l’UFC-Que Choisir vient de formuler deux demandes.  La première serait d’obtenir une « plus grande transparence des gestionnaires de réseaux sur l’information diffusée, notamment la fréquence des coupures ou la régularité de la tension délivrée ». La deuxième vise à mettre en place « des mécanismes véritablement incitatifs permettant d’améliorer la qualité d’alimentation et de reconnaitre le préjudice réel subi par les consommateurs ».

Deux recommandations qui sont le fruit d’une étude complète rendue publique jeudi 25 avril. L’association de consommateur juge la situation « alarmante » estimant que le besoin d’investissement pour améliorer la qualité n’est pas assuré.

Elle reprend le thème de la fracture électrique au sein des territoires formulée par la FNCCR.
« Malgré la reprise récente des investissements, ceux-ci restent bien trop faibles pour assurer la qualité du réseau : seulement 826 millions d’euros, alors que le besoin est estimé à 2 milliards d’euros par an d’ici 2020 », affirme l’UFC-Que Choisir. Seulement dans ses recommandations, elle reste quelque peu en chemin.

Car si dans son étude elle avance aussi qu’il « semble essentiel de réaffecter la majeure partie de la taxe sur la consommation finale d’électricité (TCFE) dans le financement de l’électricité afin d’assurer un financement durable nécessaire à la qualité d’alimentation », elle n’en fait pas clairement une demande formelle. Selon le rapport 2011 de la Cour des comptes, sur les 1,7 md euros de cette taxe, seuls 400 M euros sont clairement fléchés pour permettre la réalisation des travaux sur le réseau de distribution.

Et si l’association s’en prend nettement à ERDF et au cadre régulatoire instauré par la CRE, elle n'évoque quasiment pas l’implication des autorités concédantes dans la politique d’amélioration de la qualité. En annexe à son étude, elle fait juste observer que la « répartition des travaux entre concessionnaire et autorités concédantes (est) complexe ».
Sur ce point, la Cour des comptes avait, dans son rapport 2012, estimé qu’« une meilleure coordination doit permettre d’orienter les travaux vers les enjeux prioritaires (réseau moyenne tension notamment). Indépendamment des éventuels changements de cadre juridique, il est en tout état de cause nécessaire de clarifier les relations financières entre ERDF et les autorités concédantes. »

Commentaires

UFC-Que Choisir s’en prend à ERDF

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur