Entreprises de BTP

Turkménistan : 132 millions d’euros de contrat pour Bouygues

Le n°2 du BTP français Bouygues a obtenu un contrat de quelque 132 millions d’euros pour la construction de trois bâtiments publics au Turkménistan dont deux ministères, a rapporté mercredi la presse de cette ex-république soviétique d’Asie centrale.

Le contrat a été signé par le président turkmène, Gourbangouly Berdymoukhamedov, lors d’une rencontre avec le patron du groupe français, Martin Bouygues, a indiqué le quotidien officiel Neutralny Turkmenistan. Les trois bâtiments, qui accueilleront le ministère des Affaires étrangères, celui de l’Education et des ONG, devront être livrés clés en mains, selon les termes de l’accord cité par le journal.
En mai, le président Berdymoukhamedov avait déjà signé un contrat avec Bouygues pour la construction d’un bâtiment de 25 étages qui accueillera un complexe de pétrole et de gaz, pour un montant de 109 millions d’euros.
Bien implanté dans ce pays qui regorge d’hydrocarbures, Bouygues a déjà réalisé 35 chantiers dans l’enseignement, la culture, les loisirs, les bâtiments civils, les palais nationaux et l’industrie, selon le groupe français. Depuis la mort de l’ancien président Saparmourat Niazov, en 2006, la situation de Bouygues dans ce pays au régime autoritaire semblait toutefois moins assurée, notamment en raison de la forte concurrence des entreprises turques.

Le Bulletin européen du Moniteur

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X