Tryba dévoile sa vitrerie 4.0 à Gundershoffen
- © Tryba

Tryba dévoile sa vitrerie 4.0 à Gundershoffen

XAVIER HAERTELMEYER |  le 04/10/2021  |  Artisans100 % second œuvreGrand-Est

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Stores et fermetures
Artisans
100 % second œuvre
Grand-Est
Valider

En 2019, Tryba a lancé d’importants investissements dans son usine de Gundershoffen afin de la moderniser. Les principaux acteurs de ce projet en cours se sont retrouvés, le 28 septembre dernier, pour faire un état des lieux des travaux engagés.

Ce dernier mardi du mois de septembre a été l’occasion pour les équipes de Tryba de présenter l’avancement d’un vaste projet de rénovation de leur usine historique de Gundershoffen. Avec 20 millions d’euros à la clé, cette démarche vise à doter leur unité de production de nouvelles machines et de techniques et process de production modernes, synonymes de gains en fluidité et en efficacité. Les premiers travaux de cette nouvelle vitrerie 4.0, dont les travaux se terminent prochainement, ont été officialisés lors de cette visite par  Johannes Tryba, Président Fondateur, Stéphane Delplancq, Directeur Général d’Atrya, Marc Daeffler, Directeur Général de Tryba Industrie et Christophe Ulm, Directeur de la production, accompagnés pour l’occasion de plusieurs personnalités, notamment régionales. D'un budget de 8,3 millions d’euros, ils comportent une extension qui a déjà augmenté la surface de production de 50 %, un équipement de production de verre de sécurité trempé – dont l’objectif est de diversifier l’offre Tryba – et deux nouvelles lignes d’assemblage TPS (intercalaire thermo-plastique à rupture de pont thermique ou « warm edge »), permettant à Tryba d’être, à ce jour, le seul fabricant à proposer cette technologie dans tous ses vitrages.

Une démarche qualité et compétitivité

Ces travaux ne sont qu’une première étape pour atteindre les trois objectifs fixés dans cette démarche de modernisation. Le premier objectif porte sur l’optimisation de l’ergonomie des postes de travail en supprimant toute manutention du verre. En automatisant cette tâche, l’entreprise compte réduire les troubles musculo-squelettiques (TMS) qui y sont liés, faire disparaître les risques de coupures et réduire la pénibilité de ce métier. Le deuxième est l’augmentation de la valeur ajoutée en internalisant la fabrique de verre trempé et feuilleté. Pour ces nouvelles compétences, Tryba va privilégier la formation en interne afin de porter ses compétences, les transmettre et favoriser le made in France. Le troisième vise à réaliser un outil industriel compétitif, automatisé, et propice à réduire les pertes de valeurs résultant des chutes, rebus, etc. Afin de concrétiser cette démarche globale, cinq autres projets de travaux vont suivre : la mise en place de nouvelles machines de coupe du verre (budget de 2,5 M€) ; la fabrication du verre feuilleté (budget de 1,8 M€) et enfin la facilitation du tri, l’installation de robots de déchargement et le chargement automatique du four de trempe (budget de 4 M€). L’entreprise souhaite ainsi s’inscrire davantage dans une démarche écologique en réduisant ses déchets, tout en améliorant sa qualité, sa compétitivité et les conditions de travail de ses employés.

Commentaires

Tryba dévoile sa vitrerie 4.0 à Gundershoffen

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil