En direct

Trophées de la Femme du BTP (7/9) - Elles commencent très bien
Trophées de la Femme du BTP: Femmes "aux débuts prometteurs" - © © Coquin, Vieites, Yves Chanoit/Bouygues

Trophées de la Femme du BTP (7/9) - Elles commencent très bien

Coralie Donas |  le 13/12/2014  |  TFBTP14EntreprisesEtatEuropeParis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
TFBTP14
Entreprises
Etat
Europe
Paris
Valider

«?Le Moniteur?» organise les premiers Trophées de la femme du BTP. Le 16?décembre prochain à Paris, un jury, présidé par ­Laurence Parisot, sera chargé de départager, les 27 candidates présélectionnées par notre rédaction. Le jour-même, le palmarès sera ­dévoilé, la ministre Sylvia Pinel remettra les prix aux lauréates et désignera la Femme du BTP 2014.

Elles sont architectes, ingénieures, dirigeantes ou salariées d’entreprises du monde de la construction. Elles travaillent dans un bureau, sur un chantier, dans un négoce, conduisent un engin ou dessinent un projet de bâtiment. Qui oserait prétendre aujourd’hui que le BTP est un métier d’hommes ? Même si certains la considèrent encore trop lente et trop partielle, la féminisation de l’acte de bâtir est irrémédiablement en marche. Pourtant, les parcours féminins - souvent exemplaires - demeurent méconnus, y compris au sein même de la filière. Aujourd’hui, découvrez les portraits de nos trois «femmes aux débuts prometteurs».

Hélène Coquin: œuvrer pour la place des femmes

Hélène Coquin, 38 ans, assistante de direction chez Rubuano Coquin au Havre (76), entreprise de 4 personnes.
Hélène Coquin, 38 ans, assistante de direction chez Rubuano Coquin au Havre (76), entreprise de 4 personnes. - © © Coquin

Depuis son entrée dans le secteur du BTP, Hélène Coquin se passionne pour le métier. Titulaire d’un bac professionnel de vente, la jeune femme exerce le métier de vendeuse durant quinze ans. Fin 2009, elle décide de reprendre avec son mari l’entreprise de maçonnerie où celui-ci travaille, suite au départ à la retraite du dirigeant. Elle quitte son emploi et se consacre alors complètement à l’entreprise en qualité de conjointe salariée. Adhérente à la Fédération française du bâtiment du Havre, elle intègre le groupe Femmes, puis s’investit dans la commission communication. Elle relance la commission «Coup de jeune», qui promeut les métiers du bâtiment dans les établissements scolaires, les forums métiers ou à l’occasion des «Coulisses du bâtiment». Un lien avec la jeunesse qu’elle juge essentiel. Pour défendre et promouvoir la place des femmes dans le secteur, elle se porte candidate à la présidence du groupe Femmes de la FFB régionale en 2015. Et ce n’est sans doute que le début d’un beau parcours entrepreneurial et engagé.

Sandrine Vieites: un nouveau départ

Sandrine Vieites, 45 ans, gérante de Vincere (11 salariés) à Fontcouverte (17).
Sandrine Vieites, 45 ans, gérante de Vincere (11 salariés) à Fontcouverte (17). - © © Vieites

Issue d’une famille travaillant dans le bâtiment, Sandrine Vieites ne rejoint pas tout de suite le secteur. Autodidacte, elle commence sa carrière professionnelle dans la vente à domicile et se découvre une fibre commerciale. En 2004, elle reprend ses études et obtient un diplôme d’aide médico-psychologique. Touchée par un grave accident du travail, elle ne peut pas travailler durant deux ans puis revient dans le monde professionnel en ouvrant une boutique de prêt-à-porter, qu’elle gérera jusqu’en 2011. A la revente de son commerce, elle intègre une entreprise de couverture-zinguerie qu’elle a rapidement l’opportunité de racheter, en 2012. Convaincue du potentiel de l’activité de l’entreprise, elle la rebaptise Vincere - «vaincre» en italien - fidélise les salariés, développe le chiffre d’affaires (+ 15 % cette année). L’entreprise Vincere a remporté cette année un prix national du Patrimoine historique, décerné lors du concours Terroirs Terreal. Sandrine Vieites est active au sein de la Fédération française du bâtiment. Elle a également noué un partenariat avec les Compagnons du Devoir pour la formation.

Astrid Rigout: autonomie et management

Astrid Rigout, 27 ans, est ingénieure travaux principale chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France Ouvrages publics (900 personnes).
Astrid Rigout, 27 ans, est ingénieure travaux principale chez Bouygues Bâtiment Ile-de-France Ouvrages publics (900 personnes). - © © Yves Chanoit/Bouygues

Durant son cursus d’ingénieur bâtiment à l’ESTP, Astrid Rigout choisit d’effectuer sa dernière année à Stockholm pour approfondir le domaine du développement durable. Elle y étudie la conception d’écoquartiers et la mise en place d’énergies durables au sein d’une entreprise de construction. Elle poursuit par un stage en travaux à Londres chez Bouygues UK et travaille sur la certification environnementale Breeam. Après un second stage en conduite de travaux dans la filiale de Bouygues dédiée aux ouvrages publics, elle est embauchée par l’entreprise. Musicienne - elle est violoniste -, elle demande à rejoindre le chantier de la Philharmonie de Paris. La jeune femme participera à la désignation des entreprises, coordonnera les études, suivra la fabrication et le montage dans le respect des règles de sécurité et du planning. L’opération est un succès et permet à Astrid Rigout de prendre, sur le chantier de la Cité musicale de l’Ile Seguin, la responsabilité de la structure clos couvert et le management de deux collaborateurs. Un nouveau projet pour un début de carrière en fanfare.

Commentaires

Trophées de la Femme du BTP (7/9) - Elles commencent très bien

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

(Ré)investir les toits

(Ré)investir les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil