En direct

Trois tours signées Anne Demians à Strasbourg
Projet de trois tours à Strasbourg (Bas-Rhin) pour Icade imaginé par l’agence Architectures Anne Demians. - © © AAD

Trois tours signées Anne Demians à Strasbourg

Laurent Miguet, bureau du Moniteur à Strasbourg |  le 09/11/2012  |  ArchitectureBas-RhinParisInternationalEurope

Anne Demians construira trois tours de 55 m de haut à Strasbourg, pour le promoteur Icade. Elle a remporté le concours international le plus médiatisé de ces dernières années dans la capitale alsacienne.

Rendu public le 8 novembre, le choix de l’architecte de l’extrémité Est de la presqu’île André-Malraux ouvre la voie d’un chantier programmé entre 2014 et 2018 : Icade prévoit d’investir environ 120 millions d’euros pour 30000 m2, à l’issue d’un long processus de décision. En 2010, la filiale de la caisse des dépôts et consignations, associée à l’agence strasbourgeoise Heintz-Kehr, avait répondu à une consultation de la société d’équipement de la région de Strasbourg. Le programme incluait d’une part la réhabilitation d’entrepôts portuaires des années 1930, d’autre part la construction d’une tour de plus de 100 m de haut. Les oppositions des riverains ont conduit la ville à remettre en cause cette seconde composante.

Un programme revisité par Christian Devillers

Concepteur de l’éco-quartier voisin du Danube, situé sur le même axe Est Ouest, Christian Devillers a réécrit le programme qui a servi de base au cahier des charges soumis en mai dernier à cinq équipes admises à concourir : Sauerbruch & Hutton (Berlin), Harry Gugger (Bâle), MVRDV (Rotterdam), Jacques Ferrier et Anne Demians (Paris). « Je revendique cette méthode de co-production avec les habitants », a déclaré le maire Roland Ries, avant la présentation du projet lauréat. Le logement occupe la moitié des surfaces, les bureaux totalisent 8000 m2. Des négociations en voie d’aboutissement introduiront une nouvelle enseigne française pour l’hôtel quatre étoiles de 5000 m2 et 130 chambres. Le programme comprend enfin 2000 m2 de commerces.

Perspective aérienne
Perspective aérienne

Une double articulation urbaine

« Grâce au décollement de la vêture sur 6 m de haut, les commerces s’ouvriront largement sur la place publique », explique la lauréate Anne Demians. Pour éviter tout « bavardage », l’architecte a volontairement unifié les silhouettes des tours, qui expriment une double articulation urbaine : entre le centre-ville et le quartier du Neuhof sur l’axe Nord/Sud, le projet symbolise le développement urbain de Strasbourg sur un axe Est/Ouest tourné vers le Rhin, rendu possible par la reconversion de friches industrielles et portuaires. L’unité architecturale s’appuie sur un noyau en béton et une structure métallique extérieure qui portera des façades colorées et plus ou moins translucides. Ce système permettra de moduler les tailles des appartements en fonction des résultats commerciaux. Le promoteur, associé à la Caisse d’épargne d’Alsace, annonce des prix de vente proches de 4500 euros par m2 pour ces logements, tous situés dans les parties hautes des immeubles.

Commentaires

Trois tours signées Anne Demians à Strasbourg

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur