Immobilier

Trois points à retenir de l’interview de Jacques Mézard sur France Inter

Mots clés : Gouvernement - Logement social - Transport ferroviaire - Urbanisme - aménagement urbain

Petites lignes, loi SRU, réforme du secteur HLM… autant de points abordés par Jacques Mézard, invité ce 27 février 2018 sur France Inter. Le ministre de la Cohésion des territoires Jacques Mézard est ainsi revenu sur la question de la suppression des « petites » lignes ferroviaires, préconisées par le rapport Spinetta. Il a aussi rappelé l’importance de la restructuration du secteur HLM et des modifications à apporter à la loi SRU.

Il a balayé en revue l’ensemble des sujets forts de l’actualité. Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion des territoires, était l’invité de France Inter ce 27 février 2018. En plus de défendre le maintien des « petites » lignes ferroviaires régionales, l’ancien sénateur du Cantal est revenu sur la loi SRU et la restructuration du secteur HLM.

 

Pas question de supprimer les « petites » lignes

 

« Le gouvernement ne poussera pas une solution obligeant à supprimer les petites lignes », a rappelé Jacques Mézard sur France Inter. Le ministre de la Cohésion des territoires confirme les propos par le Premier ministre Edouard Philippe ce 26 février 2018, lors d’un discours à Matignon, sur la réforme ferroviaire. « Il est indispensable de ne pas avoir une vision parisienne du sujet, mais d’étudier cela au cas par cas, avec les collectivités territoriales », préconise Jacques Mézard. « Nous avons impérativement besoin de travailler avec les régions qui ont une compétence transport, définie par loi. »

Une affirmation qui semble confirmer les craintes des élus locaux. L’Association des maires de France, dans un billet publié sur son site, rappelle que le Premier ministre prévoit seulement d’éviter la suppression de ces petites lignes « depuis Paris », sans pour autant exclure la fermeture définitive de ces 9000 km de lignes préconisée par Jean-Cyril Spinetta dans son rapport, laissant ainsi cette lourde tâche aux élus locaux. 

 

Diagnostic des projets reportés ou annulés par les bailleurs sociaux

 

Interrogé sur la restructuration des bailleurs sociaux, Jacques Mézard a rappelé l’importance de cette réforme pour le secteur HLM. « Il s’agit de mutualiser et de trouver des moyens pour diminuer les frais de fonctionnement, soutient le ministre de la Cohésion des territoires. C’est un secteur dont nous avons besoin et sur lequel l’Etat apporte financièrement des solutions. » L’ancien sénateur convient tout de même que la pilule a pu être amère pour les organismes HLM, notamment après les annonces gouvernementales sur la diminution des APL.

Pour rappel, les bailleurs sociaux craignent que la baisse imposée des loyers par le gouvernement ne touche leur capacité d’autofinancement. Avec pour conséquence directe : le report, voire l’annulation de certains projets de construction. Le ministre de la Cohésion des territoires confirme auprès de France Inter que le gouvernement procédera à un diagnostic des projets reportés ou annulés.

 

Adaptations de la loi SRU

 

Si Jacques Mézard se refuse à toucher l’ambition de la loi SRU, il n’exclut pas pour autant quelques arrangements de ses principes. « Depuis la loi SRU, il y a eu des fusions d’intercommunalités. Certaines communes, qui n’étaient pas dans son champ, y entrent soudainement. On doit leur appliquer les mêmes délais et elles ne peuvent pas mathématiquement suivre, prévient le ministre de la Cohésion des territoires. Il y aura un certain nombre d’adaptations à considérer. »

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X