En direct

Trois mois après sa sortie du groupe Wolseley, ISB affiche ses ambitions
La nouvelle équipe à la tête de Groupe ISB - © © Groupe ISB

Trois mois après sa sortie du groupe Wolseley, ISB affiche ses ambitions

Elodie Vallerey |  le 08/07/2015  |  ImmobilierHygièneBois

En avril dernier, le président du groupe d'importation et transformation de bois pour la construction ISB (Silverwood, Sinbpla, Carib et James) et les managers rachetaient leur entreprise au géant britannique Wolseley. Trois mois après, l'industriel évoque les défis qui découlent de sa nouvelle autonomie.

Le groupe breton Importation et solutions bois (ISB) continue son chemin en solo. Difficile de mesurer la part de risque prise par les cadres dirigeants de ce leader français de l'importation et de la transformation du bois pour la construction en avril dernier en rachetant, à leur actionnaire le géant britannique Wolseley, les deux sociétés constituant leur groupe : PBM Import (marques Silverwood, Sinbpla, Carib) et James.

Trois mois après la finalisation de la transaction, Pierre Gautron, président d'ISB, est sûr de son choix. "Cela faisait plusieurs années que le groupe Wolseley avait annoncé et engagé son désengagement du marché français : il y avait eu la vente de Brossette, celle des magasins Bois & Matériaux dans le Sud de la France… Nous nous sommes donc longtemps préparés à une sortie du groupe", relativise-t-il. Surtout, ISB jouissait déjà d'une autonomie complète depuis fin 2013 en passant de filiale de Wolseley France à filiale de Wolseley Europe.

Avec 222 millions de chiffre d'affaires annuel, plus de 2 000 clients, une part de marché de 25% et une position de leader en France, le groupe ISB a de quoi rassurer ses nouveaux propriétaires... et ses clients. "L’adhésion du management et des salariés pour le projet de reprise a été très rapide. J’ai également passé beaucoup de temps à expliquer notre démarche à nos clients et l’accueil a été meilleur que ce que je pensais", assure Pierre Gautron, présent dans le groupe depuis dix-huit ans. "Les doutes qui pouvaient exister par rapport à la sortie du groupe Wolseley sont aujourd’hui balayés par une situation financière saine et en ligne avec nos objectifs. Une expertise indépendante, mandatée par le comité d’entreprise, a d’ailleurs confirmé notre business plan".

Doubler le chiffre d'affaires à l'export

La priorité à court terme pour ISB "nouvelle génération" se situe avant tout dans l'augmentation de son portefeuille client et l'implantation des marques professionnelles Silverwood et Sinbpla dans de nouvelles régions. "La sortie de Wolseley nous offre clairement des opportunités de développement avec des clients qui ne voulaient pas travailler avec nous avant du fait de notre lien avec notre actionnaire", constate le dirigeant. "S’il était clair que nous avions réduit le poids historique de l’activité avec Bois & Matériaux (la filiale distribution de Wolseley en France, ndlr) depuis plusieurs années, notre autonomie clarifie la situation commercialement aujourd'hui". Le négociant reste néanmoins un client majeur d'ISB, pesant pour 12% du chiffre d'affaires. En parallèle, le groupe continue d'investir, notamment dans une nouvelle ligne de rabotage, une nouvelle station de traitement autoclave, une plateforme portuaire à Honfleur (Calvados) et dans l'agrandissement de sa plateforme logistique de Bruz (Ille-et-Vilaine).

Côté export, ISB compte bien profiter de son leadership pour déployer ses positions. "Nous faisons 12 millions d'euros de chiffre d’affaires à l'export aujourd'hui et avons des velléités de doubler cette part dans les trois à cinq ans", planifie Pierre Gautron, qui cible les pays frontaliers et les DOM-TOM. "La construction bois a plus que doublé sa part de marché dans la construction depuis le début des années 2000. Je crois fondamentalement à l’avenir du bois, qui continuera de prendre des parts de marché aux autres matériaux dans les prochaines années. Et, en tant que leader, on se doit de porter le matériau".

Commentaires

Trois mois après sa sortie du groupe Wolseley, ISB affiche ses ambitions

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX