En direct

Quatre Français et un Italien en lice pour réhabiliter cinq écoles marseillaises
L’école Bouge, construite sur le modèle GEEP, est une des cinq qui sera réhabilitée pour atteindre notamment une meilleure performance énergétique. - © SA13

Quatre Français et un Italien en lice pour réhabiliter cinq écoles marseillaises

Christiane Wanaverbecq (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 18/10/2021  |  Bouches-du-RhôneMarseille

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
Bouches-du-Rhône
Marseille
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Suite au lancement du marché global de performance d’une valeur de 80 millions d’euros destiné à réhabiliter cinq écoles GEEP, la Ville de Marseille vient de pré-sélectionner cinq groupements. Vinci Construction, Bouygues Bâtiment, GCC, Fayat et l’italien Impressa Percassi sont les mandataires des quatre équipes en lice. Le choix du lauréat doit intervenir dans le courant du mois de décembre.

La Ville de Marseille est dans la phase finale des discussions avec l’Etat pour définir les modalités juridiques et financières de la société de projet dédiée au plan de rénovation des 470 écoles municipales. Elles n’empêchent pas la Ville d’avancer sur d’autres fronts.

A la fin de l’année, elle devrait avoir choisi les lauréats du marché global de performance (MGP) lancé au printemps dernier pour réhabiliter les écoles Bouge, Malpassé-Les Oliviers, Emile-Vayssière, Aygalades-Oasis et Saint André La Castellane.

 

Cinq groupements

 

Pour l’heure, cinq groupements ont été sélectionnés :

  • candidat sur trois des quatre lots, Travaux du Midi, filiale provençale de Vinci Construction, a répondu avec les agences d’architecture marseillaises Kern & Associés, Pan Architecture, Chancel et Cabane, Huit et demi ;

  • Bouygues Bâtiment Sud-Est s’est positionné sur les quatre lots proposés par la Ville avec cinq agences d’architecture : Antoine Beau Architecture, Kristell Filotico Architecte, Mambo Architectures (José Morales), Marciano Architecture et Unic Architecture (Adrien Champsaur) ;

  • L’entreprise GCC a, elle, été retenue sur les quatre lots avec comme architecte l’agence Chabanne Architecte (Lyon, Marseille) ;
     
  • Retenu sur un lot Fayat Bâtiment, agence Cari Méditerranée, a constitué un groupement avec les agences d’architecture marseillaises MAP architecture et Satori architectes.

  • Enfin, le dernier groupement, présélectionné sur deux des quatre lots, a comme mandataire le leader du bâtiment italien Impresa Percassi associé à l’agence d’architecture marseillaise Battesti Associés.
     
[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Quatre Français et un Italien en lice pour réhabiliter cinq écoles marseillaises

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil