Environnement

Trois démarches primées aux assises de la transition énergétique

Mots clés : Etat et collectivités locales

Lors des Assises européennes de la transition énergétique, organisées cette année à Bordeaux, l’Ademe a récompensé trois collectivités pour la mise en place d’une démarche ou d’un projet qui prend en compte le changement climatique.

A l’occasion des Assises européennes de la transition énergétique, les trophées 2016 de l’adaptation au changement climatique et territoires ont été remis cette année au parc naturel du Vercors, à la Ville de Paris et à la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée. Ville, montagne, mer: trois problématiques qui ont trouvé des solutions pour combiner développement et respect de l’environnement.

 

Le Vercors valorise une montagne sans neige

Avec une baisse de 25% de hauteur de neige en 50 ans, le Vercors doit diversifier son tourisme pour poursuivre son développement. En valorisant des activités estivales autour du patrimoine naturel et des produits locaux, les collectivités et leurs partenaires sont parvenus à créer un nouveau potentiel touristique l’été. Via la création d’une voie verte, la mise en place d’une offre touristique hors neige, la formalisation d’un circuit découverte des paysages et le démantèlement de téléskis, etc., le Vercors est parvenu a enregistré, en 2015, 22 000 passages sur la voie verte et à comptabiliser autant de nuitées hors neige que de nuitées neige.

 

L’écoquartier Clichy-Batignolles rafraîchit Paris

La ville de Paris a été récompensée pour son écoquartier Clichy-Batignolles, à l’est de la capitale, dont les travaux s’achèveront en 2020. Avec une hausse des températures liée au réchauffement climatique, la ville a conçu un projet basé sur les services écosystémiques pour rafraîchir l’espace urbain et optimiser la gestion de l’eau. La création d’un parc de 10 hectares au milieu du quartier qui permet de le rafraîchir, l’agencement des bâtiments qui favorise la ventilation naturelle, la conception BBC des bâtiments, la récupération des eaux pluviales, l’interdiction de l’utilisation de la climatisation, etc. font de cette démarche un bon exemple de l’adaptation au changement climatique. Une étude menée de 2014 à 2016 atteste d’une diminution locale de la température en période caniculaire et des audits confirment la faible consommation énergétique des bâtiments et une réduction des besoins en chauffage.

 

Vias (Hérault) repense son littoral

Particulièrement exposée à l’érosion (-1,35 mètre du trait de côte par an) et à la submersion marine, la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée a engagé à Vias, depuis 2005, une réflexion autour de la protection de littoral, des habitants et des activités. Elle a voulu repenser cette zone de 400 hectares occupée par 14 campings, 3 000 cabanons et fréquentée par 25 000 personnes l’été, ainsi que par des enrochements artificiels destinés à se protéger des coups de mer. L’enjeu est de stabiliser le trait de côte pour conserver, à la fois, l’écosystème dunaire et les activités. Une première tranche de travaux a permis de rétablir partiellement le cordon, via la suppression des dalles en béton et cabanons et l’apport en sable sur 3,4 km. Dans un deuxième temps, les activités seront relocalisées en prenant en compte les risques du secteur.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X