En direct

Trois ans de fermeture pour le tunnel de Sainte-Marie dans les Vosges

DEVIGE-STEWART Thierry |  le 15/01/2004  |  Bas-RhinMeurthe-et-MoselleDoubsJuraMeuse

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bas-Rhin
Meurthe-et-Moselle
Doubs
Jura
Meuse
Côte-d'Or
Saône-et-Loire
Moselle
Nièvre
Haut-Rhin
Vosges
Yonne
Territoire de Belfort
Haute-Saône
Aménagement
Architecture
Valider

Le tunnel transvosgien de Sainte-Marie-aux-Mines sera totalement fermé d'avril 2004 à l'hiver 2007 pour des travaux de sécurisation réalisés par Bouygues et Eiffage.
"Les travaux débuteront en avril 2004 et s'achèveront avant l'hiver 2007", a indiqué la Société des autoroutes Paris-Rhin-Rhône (SAPRR) qui exploite l'ouvrage.
"L'importance de ces travaux nécessite la commande d'un tunnelier, dont la fabrication vient d'être lancée", a-t-elle ajouté.
Ce tunnel est interdit aux poids lourds depuis mars 2000 pour raisons de sécurité. Le Comité interministériel d'aménagement et de développement du territoire (CIADT) du 18 décembre dernier avait confirmé le démarrage de travaux en 2004, en particulier "la réalisation d'une galerie de secours".

Le montant des travaux s'élève à 180 millions d'euros hors taxes, comme établi en juillet 2000, a expliqué la SAPRR.
Après des travaux visant à améliorer sa résistance au feu et la construction d'une galerie latérale d'évacuation, le tunnel, long de 6,9 km - ce qui en fait le troisième de France - pourra à nouveau accueillir les poids lourds.
Le chantier sera pris en charge à 80% par la Société des autoroutes Paris-Rhin-Rhône (SAPRR), qui exploite l'ouvrage, 10% par l'Etat et 5% pour chacune des deux régions Alsace et Lorraine.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil