En direct

Triple transmission à Paysalia 2019
A la tête d'une entreprise de 15 personnes dans la métropole de Nantes, Laurent Gras a remporté le titre de maître jardinier, le 4 décembre au salon Payalia de Lyon. - © Laurent Miguet

Triple transmission à Paysalia 2019

Laurent Miguet |  le 05/12/2019  |  Entreprises du paysageUnepCatherine MullerRhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paysage
Entreprises du paysage
Unep
Catherine Muller
Rhône
Valider

L’inquiétude s’est vite dissipée, pour les organisateurs de la sixième édition de Paysalia, du 3 au 5 décembre à Lyon : la perspective d’une fin de semaine sociale agitée n’a pas refroidi les visiteurs du salon biennal du paysage, à en juger par la marée humaine qui a déferlé à Eurexpo, durant les deux premiers jours de la manifestation. Avant la publication des chiffres officiels de fréquentation, GL Events annonce déjà un record historique, avec 741 exposants, soit une progression de 11,6% par rapport à 2017.

La place du village a rempli son office. Dans l’espace aménagé sous ce nom au fond du hall 4 d’Eurexpo Lyon, le public de Paysalia a, pour la première fois, pu assister à la remise du titre de Maître jardinier, événement phare du salon depuis sa seconde édition en 2011. Proclamée Maître jardinière en 2017, Anne Cabrol, paysagiste conceptrice au sein de l’entreprise Terideal, a agencé ce lieu pour l’accueil des conférences qui ont rythmé les trois jours du salon.

Cinq pièces urbaines en compétition

Autour ce cœur de la manifestation, cinq jardins éphémères ont décliné le même thème de la place du village, pour porter le message de Paysalia 2019 : à trois mois des élections municipales, la filière professionnelle du paysage en a fait le symbole de l’aspiration à la convivialité urbaine, par la végétalisation des villes.

proclamation maître jardinier
proclamation maître jardinier - © Laurent Miguet

Catherine Muller (à droite), présidente de Paysalia, et Mikaël Mercier, président de Val'hor, viennent de décacheter l'enveloppe qui révèle le nom de Laurent Gras (trophée en main), proclamé Maître jardinier après délibération du jury présidé par Jean Mus (à ses côtés).

Pendant près d’une heure ce 4 décembre en début d’après-midi, l’architecte paysagiste Jean Mus a tenu le public en haleine. Au-delà des plaisirs du suspens et de l’art oratoire du jardinier provençal, le président du jury a mis ce temps à profit pour rendre hommage à la générosité des cinq équipes concurrentes, sélectionnées au printemps dernier, lors du salon Jardins, Jardin : « Vous avez le visage des gens heureux, qui veulent partager les jouissances du soleil et de la lune… ».

D’Anne Cabrol à Laurent Gras

Vers 15 h 30, le décachetage de l’enveloppe a finalement révélé le nom de Laurent Gras, dirigeant d’une entreprise de paysage de 15 personnes à Fontaine-sur-Erdre, dans la périphérie nantaise.

Intitulé « Le renouvellement urbain devient durable », le jardin lauréat s’organise autour d’une grande pièce d’eau, ressource dont la gestion retrouve les processus naturels d’infiltration et d’épuration par le végétal, au détriment des tuyaux et des bassins enterrés. Le jury n’a pas laissé passer l’occasion d’ancrer ce message écologique et technique dans les esprits des futurs élus municipaux.

« Ce concours changera votre entreprise : vous dépasserez vos limites », a prophétisé Pierre-Alexandre Risser, membre du jury qui parle d’expérience : entrepreneur et concepteur de jardins, il a maintes fois remporté le concours annuel de jardins éphémères, dans le cadre de l’exposition Jardins, Jardin, qui se tient chaque année en juin au jardin des Tuileries.

Rendez-vous à Caluire-et-Cuire

« Merci à tous, merci aux gars, merci au jury », s’est écrié le lauréat avant de commenter son œuvre : « L’eau dit l’essentiel, le beau, le fonctionnel et le vital ».

Après la fermeture du salon, la vie de son jardin ne fera que commencer : à l’initiative de l’association nationale des élus en charge des espaces verts (Andeev) et du conseil national des villes et villages fleuris de France, le maître jardinier 2019 créera une réplique de son renouvellement urbain durable.

« Nous l’accueillerons dans la coulée verte de Caluire-et-Cuire, fréquentée chaque année par 400 000 visiteurs », annonce Philippe Cochet, président de l’Andeev et maire de la commune du nord de Lyon.

De Catherine Muller à Laurent Bizot

Ce passage de relais, du site d’Eurexpo vers un espace naturel urbain, résonne comme le symbole de Paysalia 2019, marqué par trois transmissions de flambeaux : une heure après le titre de maître jardinier, la présidence de l’Union nationale des entreprises du paysage (Unep) est également passée d’une femme à un homme.

Laurent Bizot, jusqu’ici président de la délégation régionale de cette organisation pour la région Ile-de-France, succède à Catherine Muller pour les trois prochaines années. A ce titre, il présidera la septième édition de Paysalia, en 2021.

De Noémi Petit à Florence Mompo

La cérémonie de proclamation du maître jardinier 2019 a servi de cadre pour officialiser une troisième transmission, actée l’été dernier : à la direction de Paysalia, Florence Mompo a pris le relais de Noémi Petit, désormais en charge du développement international à GL Events, organisateur du salon. L’enthousiasme reste de mise : la nouvelle directrice s’est déclarée « époustouflée par le talent et la pugnacité » manifestée par filière rassemblée à Lyon.

Commentaires

Triple transmission à Paysalia 2019

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Date de parution : 06/2018

Voir

Une trajectoire métropolitaine - L'exemple de Toulouse

Une trajectoire métropolitaine - L'exemple de Toulouse

Date de parution : 04/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur