En direct

Triple première technique pour le ripage d'un pont-rail

RICHARD GOASGUEN |  le 27/10/2000  |  ChantiersTravailEntreprisesTransportsInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Travail
Entreprises
Transports
International
Seine-Maritime
Technique
Valider

La mise en place par la technique brevetée de l'autoripage, le dimanche 27 août, du pont-rail dit du « Fond-du-Val » (« Le Moniteur » du 1er septembre 2000, p. 19) a donné lieu à trois premières techniques. D'abord par la taille de l'ouvrage composé de deux culées de type pont-cadre et d'un tablier isostatique précontraint de 61 m, soit au total près de 100 m de longueur. Par son poids aussi : 6 500 t. Mais surtout parce que le ripage s'est exercé simultanément et séparément sur les deux culées. « D'ordinaire, on pousse un seul bloc, comme une luge sur la neige. Là, il nous fallait pousser deux skis en même temps, avec, au-dessus, un tablier comme skieur », explique de façon imagée Dominique Chauveau, responsable mission grands projets à la direction régionale SNCF Normandie.

6 500 t déplacées à 4 m/h

Le déplacement de 26,50 m (après un essai sur 40 cm trois jours plus tôt) s'est effectué en dix heures, soit à peine moins vite que les 4 m/h espérés par Jean-Marie Bauthier (JMB Méthodes), inventeur du procédé. La traction était exercée par deux jeux de trois vérins de 1 000 t chacun, fixés à l'arrière des radiers de chacune des culées pour une puissance exceptionnelle cumulée de 4 200 t. Le démarrage a été plus lent que prévu en raison des réglages et de la réponse du terrain, terrassé au fur et à mesure de l'avancée de l'ouvrage. L'accostage a constitué une autre phase délicate. Il s'agissait, cette fois, de confronter les calculs d'avancement et les écarts entre les axes de la voie ferrée et ceux du pont. Cet autoripage a constitué la partie la plus spectaculaire, sous l'oeil attentif de nombreux observateurs internationaux (1), pour une course contre la montre entamée le vendredi peu avant minuit et parachevée le lundi à 16 h 22, heure du passage d'un premier train de voyageurs Paris-Le Havre après remise en service. Il avait fallu, auparavant, déposer les voies et caténaires, procéder au terrassement des 15 000 m3 du talus - 1 200 camions en vingt-quatre heures, soit près de 25 000 t de remblais. Et, au cours des vingt-quatre heures suivantes, mettre en place les appareils d'appui définitifs, couler un mortier de calage spécial à séchage rapide, reprofiler les talus et raccorder voies et caténaires.

(1) Anglais, irlandais, israéliens - une prochaine opération du même type est programmée à Haïfa.

PHOTO : ROUEN. La traction du ripage était exercée par deux jeux de trois vérins de 1 000 t chacun, fixés à l'arrière des radiers de chacune des culées pour une puissance exceptionnelle cumulée de 4 200 t.

SCHEMA : Coupe transversale sur culée

Maîtrise d'ouvrage : RFF. Maîtrise d'ouvrage déléguée : Délégation infrastructure normandie SNCF. Maîtrise d'oeuvre : SNCF- EVEN Porte océane Le Havre. Réalisation sous brevet : JMB Méthodes. Entreprise générale : Groupement QUILLE-GTM Construction. Terrassement : Guintoli. Fondations spéciales : Solétanche. mise en place des vérins : VSL. Précontrainte du tablier : GTM construction. Ferraillage : SAMT. Etanchéité : SOPAE- Jean Lefebvre. BET : QUILLE. Coût : 7,32 Millions d'euros (48 Millions de Francs). Financeurs : Communauté de l'agglomération Rouennaise avec la participation du Conseil Régional de Haute-Normandie, du Conseil général de Seine-Maritime et de l'Etat.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Initiation à l’architecture, à l’urbanisme et à la construction

Date de parution : 08/2020

Voir

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur