En direct

Tribunes bifaces
La salle comporte une toiture à double courbure en acier qui repose sur deux tribunes en béton. L’activité transparaît à travers la façade vitrée. - © MAXIME DELVAUX

Tribunes bifaces

MILENA CHESSA |  le 07/12/2018  |  RéalisationsPrix d'architectureEquipement sportifEquerre d'argent 2018Equerre d'argent

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Réalisations
Prix d'architecture
Equipement sportif
Equerre d'argent 2018
Equerre d'argent
Valider

Culture, jeunesse et sport -

L'agence Face B a bâti pour l'équipe de basket de Calais une salle de sport dont les gradins accueillent le public au-dessus et en dessous.

La salle de la Moselle (1 500 places) construite pour le club de basket de Calais (Pas-de-Calais) joue un rôle de pivot entre le centre-ville et le port. « Elle s'adresse à la population alentour à 360° », indiquent les architectes Camille Mourier et Germain Pluvinage, fondateurs de l'agence lilloise Face B.

Toutes les façades de ce bâtiment hexagonal sont largement vitrées pour attirer les regards vers l'intérieur, mais aussi vers l'extérieur. La transparence de l'enveloppe découle d'une tactique structurelle efficace. Le terrain de basket est couvert par neuf poutres en acier dont les extrémités reposent sur deux gradins en béton, libérant ainsi les façades de tout élément porteur. La forme courbe de la charpente métallique exprime simplement les efforts qui la traversent. Les gradins en béton assurent le contreventement de l'édifice. Leurs inclinaisons à 37° et 45° mini misent l'emprise urbaine de l'équipement sportif et maximisent « l'effet chaudron ». Les assemblages sont laissés apparents et les matériaux bruts, dans un souci d'économie de matière et de vérité constructive.

Contact visuel. Les architectes, diplômés en 2008, avouent leur « obsession à concevoir des bâtiments où le schéma statique participe à l'usage des espaces ». A Calais, les deux tribunes portent le toit et supportent les spectateurs, mais ce n'est pas tout. Le volume situé en sous-face est utilisé pour abriter le hall d'accueil, le club-house et la salle de presse, qui demeurent en contact visuel permanent avec l'arène grâce à des parois en verre et bois. La nuit, des luminaires éclairent cette sous-face et transforment l'édifice en lanterne pour les promeneurs qui longent le quai de la Moselle. Des emmarchements extérieurs, inscrits dans le prolongement des gradins intérieurs, permettent de composer habilement avec le dénivelé du terrain. « La bonne utilisation de la topographie, la géométrie subtile du bâtiment, l'intelligence de fonctionnement et la rigueur de l'ingénierie au service de l'architecture » ont impressionné le jury.

Maîtrise d'ouvrage : Ville de Calais.
Maîtrise d'œuvre : Face B, architecte. BET : Bollinger + Grohmann (structure), VS-A (façade), Peutz France (acoustique), TPF-i (économiste, fluides, OPC), 8'18'' (lumière).
Principales entreprises : Demathieu Bard (gros œuvre), BC Métal Nord (charpente), Roger Delattre (façade).

Surface : 3 684 m² SP.
Coût des travaux : 7 M€ HT.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur