En direct

Travaux publics : un premier trimestre au beau fixe
- © © SER

Travaux publics : un premier trimestre au beau fixe

Jessica Ibelaïdene |  le 09/05/2019  |  Conjoncture TPTravaux publicsFNTPRecrutement BTPGrand Paris Express

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Conjoncture TP
Travaux publics
FNTP
Recrutement BTP
Grand Paris Express
Plan de relance autoroutier
Plan très haut débit
Valider

La croissance de l’activité dans les travaux publics poursuit sa bonne lancée début 2019, portée tant par le secteur public que le privé.

La Fédération nationale des travaux publics (FNTP) a dévoilé, le 9 mai, son bulletin de conjoncture pour le premier trimestre 2019. L’activité continue à bien se porter puisqu’elle a progressé de 16% sur les 3 premiers mois de l’année, comparée à la même période en 2018. Sur le seul mois de mars, elle affiche une croissance de 17% sur un an. Les grands programmes comme le Grand Paris express (GPE), le Plan France très haut débit, le plan de relance autoroutier comptent beaucoup dans cette bonne santé, tout comme les investissements du secteur privé et des collectivités locales.

Du côté des prises de commandes, leur volume se stabilise en mars. Sur l’ensemble du premier trimestre, elles semblent pourtant faire grise mine (-17,8%), mais l’attribution du lot 16-1 du GPE et ses 1,8 Md€ de travaux continuent à rendre difficile l’interprétation de ce résultat. Les entrepreneurs ne sont pas inquiets, et expliquent à la FNTP que leurs carnets de commandes se sont bien remplis au premier trimestre. Ils « se situent en moyenne, au niveau national, autour de 6,6 mois de travail, toutes spécialités confondues », précise la fédération.

Les recrutements continuent

Avec cette bonne dynamique de l’activité, le volume d’heures travaillées progresse également (+6,5% en mars, et + 7,6% au T1). La croissance des heures effectuées par les ouvriers permanents est plus rapide (+8% en mars, quasiment autant sur le trimestre) que les heures intérimaires (+0,2% en mars, +4,6% au T1).

Les entreprises continuent par ailleurs de recruter, et les travaux publics comptent ainsi 1,8% d’ouvriers permanents de plus sur un an, en mars, comme sur l’ensemble du premier trimestre. Un mouvement qui devrait se poursuivre dans les prochains mois, puisque les besoins sont pressants dans le secteur. A tel point qu’un chef d’entreprise sur deux serait, selon la fédération, contraint de limiter sa production, faute de personnel.

Commentaires

Travaux publics : un premier trimestre au beau fixe

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur