En direct

Travaux publics : les professionnels appellent les élus franciliens à relancer les opérations d’entretien

Nathalie Moutarde (Bureau Ile-de-France du Moniteur) |  le 19/06/2014  |  ConjonctureTechniqueChantiersParisFrance entière

La FRTP lance une campagne pour sensibiliser les maîtres d’ouvrage à la nécessité d’engager sans attendre des travaux d’entretien sur le patrimoine. Objectif : maintenir l’emploi dans les entreprises et soutenir le développement économique régional.

La Fédération régionale des travaux publics (FRTP) d’Ile-de-France lance une grande campagne de communication destinée à sensibiliser les maîtres d’ouvrage franciliens et à interpeller l’opinion publique sur l’importance des travaux d’entretien du patrimoine. Outre une campagne d’affichage, le dispositif prévoit la publication d’une lettre ouverte, le 30 juin, dans le quotidien Le Parisien, plus particulièrement adressée aux maires et aux présidents d’intercommunalités. « Avec ces opérations d’entretien, le maintien des emplois dans le secteur des travaux publics, la qualité de vie des Franciliens, et le développement économique de la région Ile-de-France seraient assurés et le patrimoine commun valorisé », déclare José Ramos, président de la FTRP Ile-de-France.
La profession a décidé de prendre cette initiative à la suite de la forte dégradation de la conjoncture.  Alors qu’en octobre dernier, elle misait encore sur une baisse d’activité de 4% en 2014, elle table désormais sur un recul de 8% avec à la clé 4 000 emplois directs et 1 800 indirects (en intérim ou chez les fournisseurs) menacés. En cause : la baisse des dotations aux collectivités territoriales conjuguée à un fort taux de renouvellement des équipes municipales, le tout sur fond de réforme territoriale (mise en place d’intercommunalités d’au moins 200 000 habitants en grande couronne et  création de la métropole du Grand Paris, au 1er janvier 2016).
Cette année, les investissements des communes et des intercommunalités, qui représentent 30% du chiffre d’affaires de la profession, devraient baisser de 18% et ceux des départements de 15%. Au 1er trimestre 2014, le montant des appels d’offres en travaux publics sur le plan régional a diminué de 12,1% par rapport au premier trimestre 2013. « Le renouvellement des équipes municipales est récurrent avec, à chaque fois, une phase d’audit et de réexamen des projets. Mais cette année, l’Etat et les départements ne sont pas là pour prendre le relais », remarque Jean-Pierre Guglielmi, président du syndicat des TP du Val d’Oise. Et les entreprises ne peuvent pas compter non plus sur le secteur privé pour pallier ce faible niveau d’activité.

Différer l’entretien coûte cher

Pour convaincre les maîtres d’ouvrage de l’intérêt de réaliser des travaux d’entretien, la FRTP fait valoir trois arguments : la rapidité de mise en œuvre, un contenu en main d’œuvre supérieur aux travaux neufs de l’ordre de 25% et enfin, le fait que différer l’entretien coûte cher.  « Si le coût d’entretien d’une chaussée est de 1 au bout de cinq ans, il est de 2 à 4 au bout de quinze ans », indique Bernard Sala, vice-président du SPRIR (Syndicat professionnel régional de l'industrie routière) Ile-de-France. 
La FRTP énumère aussi plusieurs propositions pour passer cette passe  difficile : remonter, de façon temporaire (jusqu’à fin 2015), le seuil des MAPA de 15 000 à 100 000 euros ; reconduire le dispositif de remboursement anticipé de TVA aux collectivités, déjà mis en place dans le plan de relance de 2009 et 2010 ou céder 10% des participations de l’Etat pour les affecter à une structure de portage ad hoc.
Car contrairement à ce qu’espérait encore la profession fin 2013, l’activité ne devrait pas redémarrer en 2015. Elle devrait à nouveau reculer de 7%. José Ramos craint en effet que le calendrier annoncé des travaux du Grand Paris Express ne soit pas respecté. Quant au plan de modernisation du réseau existant, il se heurte à des difficultés de financement.

Commentaires

Travaux publics : les professionnels appellent les élus franciliens à relancer les opérations d’entretien

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX