En direct

Travaux publics: le pire est derrière nous ?
En janvier, l'activité des travaux publics a connu une hausse -timide- de 0,6% par rapport à janvier 2015 - © © FNTP

Travaux publics: le pire est derrière nous ?

le 11/03/2016  |  TravailTravaux sans tranchée

Après plus d'un an et demi de baisse continue, l'activité des travaux publics s'est stabilisée en janvier : + 0,6 % par rapport à janvier 2015. Mais les pertes d'emplois se poursuivent : - 4,3 % en un an.

Selon le dernier bulletin de conjoncture de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), l’activité dans le secteur des TP se stabilise en ce premier mois de l’année 2016, après plus d’un an et demi de baisse continue. Le chiffre d'affaire enregistre ainsi une hausse -timide- de 0,6% par rapport à janvier 2015, +0,5% par rapport à décembre 2015 et -0,5% sur 3 mois glissants – d’après les données provisoires de janvier.

Le montant de prises de commandes est orienté à la hausse en janvier 2016 faisant suite à un atterrissage constaté au 4ème trimestre 2015. Si la valeur des marchés conclus reste en baisse de -1,4% par rapport à janvier 2015, elle est supérieure de 13,6% à celle enregistrée en décembre 2015. Sur 3 mois glissants, les prises de commandes progressent de +1,6%. Cette tendance s’inscrit en ligne avec la légère reprise du montant des appels d’offres marchés publics dans les Travaux Publics amorcée depuis environ 9 mois.

En dépit de ces quelques signaux de stabilisation de l’activité, les pertes d’emplois ouvriers permanents se poursuivent. L’ajustement à la baisse des effectifs se concrétise par un recul de -4,3% par rapport à janvier 2015 et de -4,7% sur ces 3 derniers mois. Les heures travaillées par ces ouvriers permanents continuent de se réduire (-2,8% par rapport à janvier 2015 et -2,5% sur 3 mois glissants). En revanche, du côté de l’intérim, après un décrochage en 2015, le nombre d’emplois intérimaires en équivalent temps plein augmente de +4,0% par rapport à janvier 2015 et de +8,5% sur les 3 mois glissants.

Ces tendances contrastées en matière d’emploi sont la conséquence d’un niveau de travaux réalisés demeurant encore très bas mais aussi des incertitudes des entrepreneurs sur l’évolution de leur activité pour les mois à venir.

Commentaires

Travaux publics: le pire est derrière nous ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX