Economie

Travaux publics : la grève SNCF gêne l’approvisionnement en granulats

Mots clés : Réseau routier - Transport ferroviaire - Travail

L’Union nationale des producteurs de granulats s’inquiète des difficultés d’approvisionnement à leurs clients et d’un report important sur la route, si la grève des cheminots perdure.

80% des trains supprimés les 3 et 4 avril, lors de la première des 18 périodes de grève programmées d’ici à fin juin à la SNCF. S’il est encore difficile de chiffrer précisément les conséquences, l’Union nationale des producteurs de granulats (UNPG) s’inquiète de l’impact que ces épisodes pourraient avoir sur l’approvisionnement en granulats.

« Deux jours de grève déstabilisent l’outil de production et l’approvisionnement des chantiers pour quatre jours en moyenne, du fait notamment de la replanification difficile, voire impossible, des sillons et de la remise en route du fret post grève », s’alarme l’UNPG. Selon ses calculs et en se basant sur une mobilisation aussi forte jusqu’à fin juin, 1 200 trains pourraient être supprimés au total, ce qui impliquerait la non-livraison par ce mode de 2 millions de tonnes de granulats.

 

Difficile massification du transport

 

Conséquence selon le syndicat : les clients pourraient chercher des solutions d’approvisionnement par la route. Avec une augmentation du trafic à la clé, évaluée à « 150 000 trajets par camions en plus sur les routes ». Alors que la recherche de solutions alternatives à la route est une préoccupation importante, le fret permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et représente désormais 13% du trafic des granulats en tonnes/kilomètres, soit 10 millions de tonnes par an.

Mais la profession s’inquiète de conditions de « massification du transport des matériaux » de plus en plus difficiles et du potentiel « abandon de la solution ferroviaire pour les chargeurs de matériaux« . L’UNPG demande ainsi aux pouvoirs publics « la mise en place d’une feuille de route volontariste et réaliste à la hauteur de ses ambitions environnementales ». 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le
    ne pas écrire tonnes/kilomètres les tonnes ne sont pas divisées par les kilomètres mais multipliées tonnes x kilomètres
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X