En direct

Travaux publics : dans les entreprises, c’est « l’affolement général »
- © FNTP

Travaux publics : dans les entreprises, c’est « l’affolement général »

Anaïs Divoux |  le 15/10/2020  |  FNTPTravaux publicsBruno Le Maire Bruno CavagnéFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

FNTP
Vie du BTP
Travaux publics
Bruno Le Maire
Bruno Cavagné
France
Plan de relance
Collectivités locales
Valider

La Fédération nationale des travaux publics (FNTP) a fait le point, ce jeudi 15 octobre, sur la situation économique du secteur, ainsi que sur le rôle des collectivités locales dans la relance.

 « Le premier semestre 2021 va être absolument catastrophique » : la sonnette d’alarme est tirée par Bruno Cavagné. Le président de la FNTP manifeste une nouvelle fois son inquiétude pour un secteur qui ne pourrait se redresser selon lui sans : « une mobilisation immédiate des collectivités locales ».

Un problème de temporalité

Le compte à rebours est donc lancé pour les TP confrontés à : « un problème de temporalité ».

La fédération redoute en effet qu’au rythme actuel, la consommation effective des crédits alloués dans le plan de relance ne puisse se faire dans les deux années à venir : "Les appels d’offres ne sortent pas, ils ont baissé de 35% sur la période du 1er semestre, entre 2019 et 2020. Dans les collectivités locales le télétravail ralentit la machine ».

Si pour la FNTP l’efficacité du plan de relance dépend de sa vitesse d’exécution, Bruno Cavagné déplore : « Il faut faire de la pédagogie auprès des élus, ils ne comprennent pas l’urgence dans laquelle nous nous trouvons aujourd’hui ».

La FNTP regrette donc l’absence de mesures fortes d’incitation à l’investissement local  : «  En moyenne, 54% de l’investissement public est effectué par les collectivités locales,  les conseils départementaux et régionaux auront par conséquent un rôle fondamental à jouer dans la relance ».

« Nous ne pouvons pas faire plus »

Car, oui, selon les mots du président, du côté des entreprises : « c’est l’affolement général ». Pourtant, la fédération affirme qu’elle fournit tous les efforts nécessaires.

Alors que Bruno Le Maire a explicitement demandé aux fédérations professionnelles du bâtiment et des travaux publics de formuler d’ici mi-octobre des propositions d’engagement pour garantir le succès de France Relance, Bruno Cavagné est formel : « Je ne comprends pas ce qu’ils veulent de plus. L’engagement qu’on a pris depuis des mois c’est d’embaucher, de former. On préserve l’emploi et on va continuer dans ce sens, mais il faut arrêter de dire « on donne de l’argent il faut qu’ils nous le rendent", ça ne marche pas comme ça ».

Pour préserver l’emploi et accélérer le processus de relance, une condition sine qua non, selon Bruno Cavagné : la mise en place de groupes de travail départementaux pour faire un état des lieux de la synergie entre collectivités et professionnels : « J'ai eu une réunion avec le directeur général des infrastructures, des transports et de la mer (DGITM). Il faut que nous sachions régulièrement où on en est avec les collectivités locales. Si nous ne sommes pas capables de faire un état des lieux, nous ne pourrons pas redresser la barre. ».

Commentaires

Travaux publics : dans les entreprises, c’est « l’affolement général »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire en pisé

Construire en pisé

Date de parution : 10/2020

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Date de parution : 10/2020

Voir

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur