Transport et infrastructures

Travaux publics : au pied du Mont-Blanc, un chantier prometteur de recyclage des enrobés de chaussée [diaporama]

Mots clés : Chaussée - Entreprise du BTP - Réseau routier - Travaux publics

Une section de l’autoroute A 40 a été rénovée à partir d’un revêtement de chaussée en enrobés recyclés à hauteur de 70 %, en couche de liaison. Un chantier mené par Colas Auvergne Rhône-Alpes.

Les initiatives de recyclage des enrobés routiers se multiplient ces dernières années. Mais peu d’entre elles atteignent des fort taux de recyclage, c’est-à-dire au-delà de 50%, dans les revêtements de chaussée, d’autant plus lorsque ce taux de recyclage concerne la couche de roulement.  

Or, ce taux vient récemment d’être dépassé pour une section haut-savoyarde de l’autoroute A 40, dans le Pays du Mont-Blanc, concédée à ATMB (Autoroute et tunnel du Mont-Blanc). Sur ce chantier de 10 km entre Cluses et le Sayet et qui s’étend sur les deux sens de circulation, l’entreprise Colas Auvergne Rhône-Alpes a réalisé une section expérimentale à partir d’un enrobé fortement recyclé, sur une distance de 500 m

 

Du matériel de pointe

 

Ce projet est innovant au vu de l’utilisation de forts taux d’agrégats d’enrobés présents dans la couche de liaison de la chaussée (70% d’AE). Un taux bien supérieur aux 20% d’agrégats d’enrobés habituellement utilisés pour ce type de couche.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X