En direct

Travaux électriques SNCF : maigres perspectives pour les lignes

JEAN-MICHEL GRADT |  le 24/01/1997  |  TransportsCollectivités localesFrance entièreVosgesBas-Rhin

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Collectivités locales
France entière
Vosges
Bas-Rhin
Yvelines
Manche
Cher
Meurthe-et-Moselle
Bouches-du-Rhône
Hérault
Valider

-De plus de 600 millions de francs en 1995, le programme est tombé à cent millions cette année. -Les entreprises et la SNCF se sont rencontrées pour voir comment gérer ce creux d'activité.

En 1995, la SNCF avait dépensé 630 millions de francs pour son programme d'électrification de lignes. Cette période faste correspondait à la mise sous tension de 111 km de lignes. Mais aujourd'hui, alors que près de 45 % du réseau sont électrifiés, la SNCF n'a plus véritablement d'objectif dans ce domaine. Seule exception, les lignes nouvelles TGV qui sont obligatoirement alimentées électriquement. « Par rapport à la période bénie où on trouvait simultanément la ligne TGV Nord, l'interconnexion des TGV en Ile-de-France et Lyon-Valence, c'est-à-dire des montants dépassant les 500 millions de francs, il faut reconnaître que la décrue a été forte », explique Francis Taillanter, directeur général de la SNCF chargé de l'exploitation.

C'est pourquoi, à la fin de 1996, le directeur de l'Equipement de la SNCF, Jacques Couvert, a reçu les entreprises qui ont obtenu l'agrément de la SNCF pour les travaux électriques, afin de voir avec elles comment gérer ces creux de charges, en attendant le retour des beaux jours. Ceux-ci correspondront avec l'électrification d'Eole (5 km en souterrain) au début de 1999 et surtout, l'électrification de Persan-Beauvais et de la ligne TGV Méditerranée en l'an 2000.

D'ici là, ces entreprises comme Spie Batignolles, Saunier Duval Entreprise électrique (SGE), Forclum (Eiffage), EI, et les départements spécialisés des entreprises « ferroviaires » comme Seco/DG (Desquenne et Giral), Drouard et Cogifer, risquent de trouver le temps long. En 1997, seule la ligne Vierzon-Bourges sera mise sous tension, à la fin de l'année ; ce qui représente une centaine de millions de francs.

Maintenance en sous-traitance

Côté maintenance, la SNCF s'apprête à rénover les caténaires en Midi-Pyrénées (Hendaye-Toulouse, notamment) ; ce qui, avec d'autres opérations, pourrait donner matière à un programme de maintenance sous-traité de 30 à 80 millions de francs. « A l'avenir, le opérations dans ce domaine ne seront pas tant de l'initiative de la SNCF que de celle des collectivités locales et de l'Etat qui, dans le cadre des contrats de plan Etat-régions, demandent l'électrification de telle ou telle ligne, souvent pour se raccorder à une ligne grande vitesse », précise Francis Taillanter. Ce fut le cas, ces dernières années, pour Paris-Caen-Cherbourg et les études de Persan-Beaumont-Beauvais (voir encadré). Tout récemment encore, les élus des Vosges et de l'Alsace, depuis l'annonce du lancement du TGV-Est, ont annoncé que des lignes seront électrifiées entre Strasbourg et Kehl, ainsi que dans les vallées vosgiennes.

Poursuite du programme d'électrification

111 km de lignes mises sous tension en 1995 (43 % du réseau est désormais électrifié).

Dates de mise sous tension

Franois-Saint-Amour : 5 juillet 1995.

Ligne D du RER (Gare de Lyon- Châtelet) : 6 août 1995.

Mantes-la-Jolie - Cherbourg : 2 juin 1996.

Travaux en cours

Vierzon - Bourges.

Lisieux - Trouville-Deauville.

La ligne Eole (Paris-Est - Noisy).

Etudes engagées

Blainville - Remiremont.

Lunéville - Saint-Dié.

Persan-Beaumont - Beauvais.

La ligne Eole (intra-muros).

LGV Valence - Marseille.

LGV Avignon - Montpellier.

Source : Rapport du Sénat - Alain Lambert

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur