En direct

Travaux électriques Forclum passe le cap des cent ans en bonne santé

JEAN-MICHEL GRADT |  le 05/12/1997  |  SantéEntreprisesArdècheCôte d'OrGironde

-La barre des 3 milliards de chiffre d'affaires sera franchie cette année avec un résultat stable par rapport à 1996. -Cinq PME ont rejoint le groupe en 1997.

Après 2,9 milliards de francs de chiffre d'affaires en 1996 et un résultat net consolidé de 56,5 millions de francs, Forclum (filiale d'Eiffage spécialisée dans les travaux électriques), qui fête son centenaire, va franchir cette année la barre des 3 milliards de francs de chiffre d'affaires et dégager un résultat « semblable à celui de 1996 », annonce son P-DG, Bernard Vadon.

Le chiffre d'affaires de Forclum est réalisé à 100 % en France, mais Bernard Vadon n'exclut pas d'aller à l'étranger pour « accompagner un client ». Il se ventile par tiers entre : les travaux extérieurs (éclairage public, lignes et réseaux de distribution basse tension), les travaux tertiaires (en neuf et en maintenance) et le secteur industriel. Une répartition stable depuis une vingtaine d'années, même si les travaux industriels représentent aujourd'hui « un gros tiers » et le tertiaire un « petit ».

« Le marché reste caractérisé par des affaires de plus en plus techniques et la poussée des courants faibles ; GTC, GTB, câblages informatiques », note le directeur commercial, Roger Begoc. Autre tendance lourde : l'externalisation croissante de certaines fonctions par les clients et le développement des opérations de maintenance ; un des points forts traditionnels de Forclum. L'entreprise avance également un plus, via sa filiale Forclum Informatique et Systèmes, notamment sur le marché de GTC (gestion technique centralisée), car, « indépendants des industriels, nous sommes intégrateurs originaux des systèmes ». Ces évolutions font que 1998 sera marquée par un grand effort de formation et la poursuite des actions qualité (une quinzaine de sites et filiales sont ISO 9002).

Face à un marché globalement stable : la croissance externe

Sur ces marchés très éclatés, puisque EDF, SNCF et France Télécom réunis ne représentent que 8 % de l'activité (1), la présence locale, et donc la décentralisation, sont des atouts. C'est pourquoi Forclum dispose de 100 implantations en France (60 filiales). Le marché étant relativement étale depuis quelques années, développement rime avec croissance externe. Ainsi, après avoir racheté l'an passé quatre PME, Alary (Bordeaux), Rivière (Pau), Cintel (Chalon-sur-Saône) et Genielec (Sens), cinq autres sociétés ont été reprises cette année (voir encadré).

Pour 1998, le marché des travaux électriques semble connaître des frémissements de reprise, notamment dans le secteur industriel. Autre indice, le carnet de commandes est passé de trois à quatre mois en un an. Plusieurs « grandes opérations » vont démarrer : la GTC des gares d'Eole à Paris, la restauration du Parlement de Bretagne (un marché de 12 millions), les réseaux d'eaux potables pour le Sedif, l'électromécanique du bassin du Grand Stade pour le SIAAP, la réhabilitation du CHR de Lille et le génie climatique et l'électricité du Centre technique du bois à Bordeaux. Bref, pour Bernard Vadon, 1998 ne s'annonce « pas trop mal ».

(1) Le marché moyen représente 200 000 francs, soit deux fois moins que dans la route.

PHOTO : Pour le P-DG, Bernard Vadon, 1998 ne s'annonce pas trop mal.

Cinq nouvelles venues

Outre les établissements Verbecke et Manssau, en dépôt de bilan, qui ont été repris cette année par Forclum Val de Seine, la croissance externe porte sur cinq opérations :

Sodie, à Dijon, tous travaux électriques (70 personnes et 35 millions de CA) ;

Exbrayat, à Lamastre, dans l'Ardèche, spécialisée en travaux extérieurs et éclairage public (40 personnes et 21 millions de CA) ;

Climatherme, à Lille, spécialisée en génie climatique (25 personnes et un peu plus de 20 millions de CA) ;

Letalec, dans le Morbihan, spécialisée dans les travaux industriels (40 personnes, 20 millions de CA) ;

Lacour et Basset, dernière acquisition signée le 28 novembre, spécialiste du génie climatique (20 personnes, 15 millions de CA).

Commentaires

Travaux électriques Forclum passe le cap des cent ans en bonne santé

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX