En direct

Travaux d'économie d'énergie : les Centres Leclerc distribueront des primes
Publicité "primes énergie" Leclerc - © © Leclerc

Travaux d'économie d'énergie : les Centres Leclerc distribueront des primes

Enerpresse |  le 31/08/2010  |  Performance énergétiqueTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Performance énergétique
Technique
Valider

Le groupe a annoncé lundi 30 août qu'il proposera sous forme de cartes-cadeaux des «primes énergie» aux consommateurs qui feront réaliser par des professionnels des travaux d'économies d'énergie. Mais n'est-ce pas là une manière de ne pas souscrire à ses propres obligations de fournisseur de carburant dans le cadre du dispositif des certificats d'économime d'énergie ?

Comme souvent, les Centres Leclerc «tirent les premiers». Le groupement a annoncé lundi 30 août qu'il proposera sous forme de cartes-cadeaux des «primes énergie» aux consommateurs qui feront réaliser par des professionnels des travaux d'économies d'énergie. Une initiative qui, à l'évidence, s'inscrit dans le cadre du dispositif gouvernemental des certificats d'économie d'énergie (C2E). Certes. Sauf que la deuxième phase du régime prévoit de faire des fournisseurs de carburants des obligés aux côtés de ceux de la première période qu'étaient les distributeurs d'énergies de chauffage (électricité, gaz, fioul domestique et propane). Par fournisseurs de carburants, il faut entendre les distributeurs «en gros» et non, bien évidemment, les pompistes. Or, Siplec, la filiale pétrolière de Leclerc, est l'un des plus gros d'entre eux, voire le numéro 2 derrière Total. Son initiative ne pourrait-elle donc s'apparenter à un dévoiement de l'objectif initial des Pouvoirs publics : faire réaliser des économies d'énergie aussi dans le transport ? Sachant que tous les fournisseurs de carburants ont maintes fois affirmé qu'ils ne pourraient respecter l'objectif de 90 TWh assigné sur trois ans.
Non, répond Hélène Le Du, sous-directrice du Climat et de la Qualité de l'air au MEEDDM. «Nous voulions être sûrs d'avoir quelque chose d'additionnel et que l'obligé ait un rôle moteur», qu'il ne joue pas seulement à être un collecteur de factures. Or, en créant un site (www.lenergiemoinscher.com), le groupement Leclerc s'engage dans une démarche de sensibilisation. Sur le fait qu'il distribue des
primes (jusqu'à 855 euros pour l'isolation d'une toiture...) pour des travaux d'efficacité énergétique dans le bâtiment plutôt que de choisir le gisement des transports pour agir, «nous n'avons rien à dire». D'ailleurs, la voie est grande ouverte à toutes sortes d'initiatives qui prendront la forme de «programmes», une nouveauté du dispositif, indique Hélène Le Du. Ces «outils simples» permettront à tout un chacun des obligés de s'appuyer sur des «acteurs qui savent faire» pour récupérer des C2E moyennant paiement. A l'exception de la précarité énergétique, qui sera «obligatoirement» l'un de ces programmes, les autres seront déterminés par appels à projets. L'opération Leclerc «entre dans cette logique là». Pas sûr, toutefois, qu'elle soulève l'enthousiasme des autres obligés...

Commentaires

Travaux d'économie d'énergie : les Centres Leclerc distribueront des primes

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur