Travail en hauteur : équiper et former pour protéger des chutes
Uni-Safe, de Layher

Travail en hauteur : équiper et former pour protéger des chutes

Laurent Duguet |  le 23/06/2021  |  PréventionEchafaudageArtisan santé-sécuritéSanté-sécurité BTPSécurité et protection de la santé

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Prévention
Echafaudage
Artisan santé-sécurité
Santé-sécurité BTP
Sécurité et protection de la santé
Layher
Tubesca
Edma
France
Valider

Première cause d’accidents mortels et deuxième cause d’accidents du travail dans le BTP, les chutes de hauteur mobilisent les acteurs du secteur. Le seul respect de la réglementation, l’information et la formation des équipes suffiraient à réduire des risques évitables.

Accidents

Passage à travers une toiture ou une charpente, dans le vide sur les extérieurs, dans un trou, une trémie ou encore un escalier, les chutes de hauteur sont la deuxième cause des accidents du travail, selon les statistiques 2019 de la Cnam-TS. Un quart de ces accidents entraînent une incapacité permanente. C’est aussi la première cause d’accidents mortels dans le BTP.

Réglementation

Selon l’article R. 4323-63 du code du travail, il est interdit « d’utiliser les échelles, escabeaux et marchepieds comme poste de travail ». Néanmoins, il est possible d’y recourir exceptionnellement si le risque évalué auparavant est jugé faible, que les travaux sont de courte durée et sans caractère répétitif, ou qu’il est impossible de recourir à un équipement de protection collective.

Équipements

Chaque équipement induit des règles : l’échafaudage fixe ou roulant doit être assemblé par du personnel formé. Seul un travailleur autorisé peut manœuvrer une plate-forme mobile de personne (PEMP). Pour une plate-forme individuelle roulante légère (PIRL), les garde-corps ne sont jamais des marches supplémentaires. Enfin, l’EPI avec un système d’arrêt de chute n’est qu’un choix ultime.

Formation

L’OPPBTP propose deux stages d’une journée. L’un est destiné aux chefs d’équipe sur la « Maîtrise des risques de chutes de hauteur » pour apprendre à « anticiper et prévoir des solutions ». L’autre, intitulé « Se protéger des risques de chutes de hauteur », s'adresse aux chefs d’équipe et aux opérateurs, et vise à faire « prendre conscience » et à « participer activement à la prévention. »

Prévention

Pour évaluer les risques, le site www.chutesdehauteur.fr propose un test de prévention en dix questions : conscience du risque, anticipation des moyens de prévention, nature et état du matériel de protection, type de formation suivi, capacité de refuser une situation de travail, etc.

Le chiffre

9 millions de journées d’arrêts de travail causés par les chutes de hauteur en 2018 (Source : ameli.fr)

 

Produits


Uni-Safe, de Layher : Des crochets innovants

Ce système se compose de montants, de lisses, de garde-corps d’extrémité légers et de clips rouges servant à relier les éléments les uns aux autres. Ces crochets de sécurisation en plastique, durs et très résistants, fixent la structure grâce à une simple pression de la main. Une seule personne peut monter et démonter le système sans outil, et il n’y a pas de sens imposé dans la mise en place. La largeur du plancher est modulable. Plus compact qu’un matériel classique, le dispositif Uni-Safe, qui est compatible avec la gamme Universel de Layher, divise par deux le volume logistique.

Uni-Safe, de Layher
Uni-Safe, de Layher

Gazelle RS, de Duarib : Une mobilité facilitée

Cette plate-forme individuelle roulante légère (PIRL) dispose de trois hauteurs de travail (2,60/ 2,70/ 2,80 m). Équipée de quatre roulettes pivotantes, elle tourne à 360° et sa largeur de 78 cm facilite son déplacement et le passage des portes. Elle se stabilise automatiquement dès la montée de l’utilisateur, qui inactive la fonction roulage. Tablette pratique multifonctions et portillon d’accès à fermeture automatique pour une protection complète.

Gazelle RS, de Duarib
Gazelle RS, de Duarib

Meca Modul, de Tubesca-Comabi : Un concept évolutif

Ce concept de plates-formes, de passerelles et de marchepieds en aluminium est simple et rapide à déployer. Les modules répondent aux exigences des normes EN 14122 et EN 14123, et évoluent en fonction des besoins spécifiques des utilisateurs. Qu’il s’agisse d’accéder, de travailler ou de circuler, il existe plus de 80 configurations possibles, avec des options de sécurité ou de confort : rampe, garde-corps, portillon de sécurité, etc.

Meca Modul, de Tubesca-Comabi
Meca Modul, de Tubesca-Comabi

Moonwalker, d’Edma : Des échasses articulées

Destinées notamment aux plaquistes, ces échasses articulées sont dotées de semelles qui simulent une marche naturelle, par des déplacements précis et peu fatigants. Réglables de 45 à 76 cm, avec des sangles de serrage, elles permettent de travailler en toute sécurité jusqu'à 3 mètres de hauteur. Conçues en aluminium, ces échasses pèsent seulement 6,7 kg la paire et peuvent supporter un poids maximal de 102 kg.

Moonwalker, d’Edma
Moonwalker, d’Edma

Commentaires

Travail en hauteur : équiper et former pour protéger des chutes

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil