En direct

Trappes Couverte, la N 10 reliera les quartiers nord et sud
PHOTO - IdF70 Trappes.eps - © CARAGE/CORAJOUD ARCHITECTES/SALLIOD

Trappes Couverte, la N 10 reliera les quartiers nord et sud

le 29/09/2008  |  ArchitectureAménagementUrbanisme

A mi-parcours du Plan de rénovation urbaine (PRU), Trappes croise les doigts. Les premiers résultats (voir encadré) sont encourageants et la ville espère que le chantier de couverture de la nationale 10 démarrera dès 2010. Placé sous la maîtrise d’ouvrage de la Direction régionale de l’équipement – la N 10, dans la traversée de Trappes, est restée dans le giron de l’Etat –, le projet dispose d’un budget de 56 millions d’euros, inscrit dans le PRU en janvier 2008. Une somme qui devrait permettre le recouvrement de 408 mètres, au lieu des 300 mètres initialement prévus… Non par un improbable tour de passe-passe, mais plutôt grâce au réalisme du maire, Guy Malandain, et à l’ingéniosité de l’architecte paysagiste, lauréat du concours, Michel Corajoud.

L’enveloppe financière n’étant pas extensible, l’un et l’autre ont choisi de penser le projet différemment : « Tout cela est assez simple, explique Michel Corajoud, l’important est moins d’aménager la couverture de la N10 que de permettre son franchissement pour relier à nouveau les quartiers sud (le centre-ville) et nord (80 % des habitants). » Leur priorité était donc de prolonger la couverture, depuis le rond-point ouest (en direction de Rambouillet, croisement RD 23 vers Elancourt), l’ancien pont Marcel-Cachin étant remplacé par une vraie voie, jusqu’à la rue Pierre-Semard, sans s’arrêter 100 mètres plus à l’ouest.

Aménagement d’une place

Cet objectif prioritaire fixé, deux solutions techniques ont été trouvées. Tout d’abord, la future place, réalisée sur la couverture et face à l’hôtel de ville, sera relevée au niveau du hall d’entrée du bâtiment. Actuellement, l’accès s’y effectue par un porche de plusieurs marches. Grâce à cela et pour une question de courbe de niveau, l’espace à creuser sous la couverture pour permettre le passage des voitures sera moins important. Première économie.

Deuxième économie, une partie seulement du linéaire – la place publique, les franchissements routiers – fera l’objet d’une couverture dite « lourde », autorisant la circulation publique des piétons comme des véhicules. Planté d’arbres et semi-couvert, le reste du parcours protégera les riverains des nuisances de la nationale sans pouvoir être aménagé.

Commentaires

Trappes Couverte, la N 10 reliera les quartiers nord et sud

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur