En direct

Transports du Grand Paris : 2 projets, deux débats, une seule possiblité
Le projet d'Arc Express - © © Stif

Transports du Grand Paris : 2 projets, deux débats, une seule possiblité

Adrien Pouthier |  le 27/09/2010  |  Grand ParisParisFrance InternationalArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Grand Paris
Aménagement
Paris
France
International
Architecture
Valider

La Commission Nationale du Débat Public a présenté lundi 27 septembre l'organisation des débats sur le futur réseau de transports du Grand Paris : Arc Express (proposé par le Stif et la Région Ile-de-France) et le "Réseau de Transport Public du Grand Paris" promu par la Société du Grand Paris et l'Etat. Les réunions auront lieu du 30 septembre au 31 janvier 2011.

Se déplacer sur le territoire du Grand Paris, c'est la promesse du projet, sera normalement rendu bien plus aisé grâce à un nouveau réseau de transport public ultra-moderne et dense. Oui mais lequel ? Arc-Express, la rocade automatique autour de la capitale, projet de la région Ile-de-France ? Ou bien le "métrophérique" en forme de huit et axé autour de la ligne 14 parisienne, voulu par l'Etat ?

2 projets, 2 débats publics, 70 réunions

Face à ces deux projets concurrents ayant déclenché des empoignades musclées entre la région (maître d'ouvrage d'Arc Express) et le gouvernement et la Société du Grand Paris (maître d'ouvrage du Réseau de Transport Public du Grand Paris), la Commission Nationale du Débat Public, chargée d'organiser les débats publics sur le sujet avait décidé ce lundi 27 septembre de prendre de la hauteur. En conviant la presse au dernier étage de la Tour Montparnasse d'abord et en réaffirmant son indépendance et sa neutralité ensuite.
Car pour les membres de la CNDP, peu importe l'objet du débat, l'important c'est que le débat, public et ouvert à tous, ait lieu.
Et ces débat auront bien lieu, du 30 septembre au 31 janvier 2011.
L'un sur Arc Express, décidé depuis 2009 et dirigé par la Commission Particulière présidée par Jean-Luc Mathieu (Conseiller Maître Honoraire à la Cour des Comptes).
L'autre imposé par la loi du 3 juin 2010 sur le Grand Paris, sur le "Réseau de Transport Public du Grand Paris", dirigé par François Leblond, Préfet honoraire.
Ils auront lieu conjointement (respectivement 20 et 55 réunions) et parfois au cours de mêmes réunions publiques (6 réunions communes). Une situation un peu incongrue, mais une bonne nouvelle pour la CNDP qui va pouvoir mettre en oeuvre "ces exercices de démocratie participative" comme les a appelés Jean-Luc Mathieu. Une bonne nouvelle surtout car comme l'a rappelé M. Mathieu le débat sur Arc Express a bien failli ne jamais avoir lieu. La CNDP avait en effet dû se manifester au printemps dernier après l'apparition dans le projet de loi sur le Grand Paris d'un amendement (1) prévoyant l'arrêt du débat public sur le sujet.

Equilibriste

Cet amendement abandonné en commission mixte paritaire, voilà la CNDP rassurée mais forcée, du coup, de jouer un petit numéro d'équilibriste. Car des deux projets, l'un, Arc Express est totalement ouvert à la discussion et l'autre "peut-être pas gravé dans le marbre mais un peu plus gravé que d'ordinaire" reconnaissait Philippe Deslandes président de la CNDP. Or comme en tout état de cause un seul des deux projets sera conservé et que beaucoup sont déjà persuadés que ce ne sera pas Arc Express, dès lors : à quoi bon un débat ? Pour une synthèse des projets ? Refusant d'évoquer ouvertement cette possibilité, Philippe Deslandes a préféré réaffirmer l'importance de cette consultation pour le grand public : "Les gens sont invités à faire des propositions. Et en général le public est de bon conseil. On sait d'expérience qu'à la suite des débats publics, les projets sont souvent modifiés. Je ne doute pas que les deux maîtres d'ouvrages prendront en compte ce que le public dira".

Plus d'informations sur www.debatpublic-reseau-GrandParis.org et sur www.debatpublic-arcexpress.org

Schéma de principe du nouveau réseau de transport de Paris Région Capitale
Schéma de principe du nouveau réseau de transport de Paris Région Capitale - © Meeddat

(1) Cet amendement prévoyait que "lorsqu'une procédure de débat public a été engagée (...) pour une opération portant sur un projet de rocade par métro automatique en Ile-de-France, cette procédure est close le lendemain du jour suivant la publication de la présente loi".

Commentaires

Transports du Grand Paris : 2 projets, deux débats, une seule possiblité

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil