En direct

Transports : des solutions innovantes au service de la mobilité
Principe de stationnement intelligent - © ©

Transports : des solutions innovantes au service de la mobilité

F.P. |  le 26/08/2013  |  CommunicationChantiersTransportsEuropeAlpes-Maritimes

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Innovation
Communication
Chantiers
Transports
Europe
Alpes-Maritimes
Haute-Garonne
Technique
Valider

La réduction des nuisances dues au trafic urbain passe par l’essor de nouveaux services d’information, tels que l’optimisation d’itinéraires ou le stationnement intelligent.

Parmi les nouveaux services apportés par la ville aux citoyens, figure en bonne place la mobilité. Les solutions sont multiples : comme réduire le temps perdu en signalant les travaux et les accidents, guider l’automobilistevers les places de stationnement libres,ou favoriser les modes de transports propres.

Ces services innovants requièrent d’investir dans des infrastructures télécoms et informatiques aptes à capter et à traiter de très grandes quantités de données avec une grande réactivité. L’acquisition en temps réel de données géolocalisées de trafic peut être fixe (capteurs, caméras...), ou être mobile, en équipant les véhicules par exemple. L’expérimentation des nombreux usages en est encore à ses débuts, tels le péage urbain intelligent (qui à Stockholm a permis de réduire le trafic de 20 %), l’optimisation des tournées de livraison (Optimod’Lyon par exemple), ou le guidage à travers des cités encombrées, grâce à de nouvelles applications sur les appareils nomades ou les GPS.

Pour la Commission européenne, les Solutions de transports intelligents (STI) doivent aussi aider à réduire de moitié le nombre de tués sur les routes, qui était de 30 000 en Europe en 2011. Une des opérations pilotes a été menée avec succès à Eindhoven pendant un an, avec IBM et NXP Semiconductors. Sur la base d’un volontariat, 200 voitures ont été équipées d’un boîtier contenant le processeur télématique NXP « Atop» qui récupère à travers le bus central de l’électronique du véhicule, les données des capteurs qui détectent la présence de verglas ou le passage sur un nid-de-poule. Ces données sont transmises en continu au serveur central d’IBM (Smarter Traffic Center). Une fois traitées et intégrées avec d’autres sources, comme la survenue d’accidents ou la présence de travaux, ces données sont mises à la disposition des automobilistes pour les informer des dangers de la route, ou les aider à éviter les encombrements.



Mobilité à la lyonnaise

Un autre exemple est donné par le projet Optimod’Lyon, qui réunit douze partenaires dont Veolia Transdev et IBM, dans le cadre d’un appel à projets sur la mobilité urbaine lancé par l’Ademe en janvier 2011. L’agglomération lyonnaise bénéficie d’une offre de qualité multimodale en transports, ainsi que d’un PC trafic en temps réel confié à CityWay (Veolia Transport) et opérationnel depuis plusieurs années, avec sur le terrain plusieurs centaines de caméras et de boules de comptage. L’historique des données de circulation est exploité par les algorithmes de prédiction de trafic mis au point par CityWay sur les infrastructures IBM. Cette prédiction de trafic est valide à une heure avec un taux de réussite de 90 %. Son premier usage est d’optimiser la gestion des 1 500 carrefours à feux de l’agglomération.

« L’enjeu du big data est de mettre en place une infrastructure informatique capable de traiter un tel volume de données en temps réel, met en avant Philippe Sajhau, vice-président IBM France en charge du Smarter Cities. Nous avons ajouté au prédictif le non-planifié, tel qu’un match de foot ou un camion renversé. Un des sujets est aussi d’optimiser le flux de livraisons qui peut représenter jusqu’à 40 % du trafic à l’heure de pointe. »

L’idée est de récupérer la veille au soir les tournées des livreurs, ce qui enrichit le PC routier, qui peut en retour faire des propositions pour organiser la livraison dans un ordre différent. Quatre opérateurs sont déjà prêts à collaborer. En ce qui concerne les usagers, complète Alain Pittavino, président de CityWay et responsable process Veolia Transdev : « Nous allons pouvoir leur fournir sur leurs smartphones, une information en temps réel et prédictive, multimodale, pour choisir le mode de transport qui correspond le mieux à leurs besoins.

Dès cet été, cinquante testeurs vont être mobilisés, ils auront sur leurs smartphones des informations telles que l’état de la situation routière et les offres géolocalisées de transports les plus proches (bus, métro, etc.) ».



Stationnement intelligent

Au cœur d’Optimod’Lyon se trouve la nouvelle solution « Smarter Mobility » développée en commun par Veolia Transdev et IBM, et qui s’appuie sur la plate-forme IOC (Intelligent Operation Center) d’IBM enrichie par le savoir-faire de CityWay en gestion de trafic.

Les agglomérations sont aussi mobilisées sur le stationnement « intelligent ». Ce sont 20 à 25 % du trafic des centres-ville qui seraient liés à la recherche d’une place disponible. Le principe est de placer dans la chaussée à chaque place de stationnement un capteur magnétique, qui détecte la présence d’un véhicule par analyse des variations du champ magnétique environnant. Ces informations sont transmises, généralement par ondes radio (plus exceptionnellement de manière filaire comme chez Lyberta), via le réseau à un serveur qui centralise les données, permettant de guider les automobilistes vers les places disponibles les plus proches. Les initiatives se multiplient, comme Lyberta (testé à Toulouse), Newtech Concept, SmartGrains (testé à Issy-les-Moulineaux et implanté au centre commercial Vélizy 2), Urbiotica (1 000 capteurs à Nice) ou encore HiKob.

Cette start-up lyonnaise issue du monde de la recherche, déploie actuellement sa solution sur des aires de repos d’autoroutes pour poids lourds. Les routiers sont informés, par affichage dynamique, en amont de l’aire de repos sur la disponibilité en places de parking. « La qualité de ces services nécessite de nombreux savoir-faire : intégration électronique, intelligence embarquée, logique de basse consommation, protocole radio avec une liaison de qualité, architecture informatique, résume Ludovic Broquereau, directeur marketing d’HiKob. Notre réseau est autonome et autoconfiguré, le protocole permet d’ajouter ou d’enlever un capteur du réseau, sans reconfiguration particulière. »

Cet article est extrait du supplément des Cahiers Techniques du Bâtiment : "Solutions techniques de la ville", paru en juin-juillet 2013.

Une opération pilote sur le Grand Lyon « Les capteurs HiKob mesurent la température de la chaussée »

GrizzLY, une opération pilote d’envergure est menée depuis fin novembre sur neuf sites du Grand Lyon, dans des lieux très différents, en centre-ville et en périurbain jusqu’à la limite de zones rurales.Une soixantaine de capteurs HiKob de mesure du gradient de température sans fil ont été embar­qués dans la chaussée, en complément d’une ministation météo qui mesure la température extérieure et l’humidité. Autonomes pour dix ans avec une batterie au lithium, les capteurs transmettent leurs informations au réseau Internet par une liaison radio locale, soit par une passerelle placée sur les feux tricolores, lorsque ceux-ci sont reliés à Internet par fibre optique, soit par le réseau mobile 3G. Le flux d’informations remonte chez HiKob sur une infras-­tructure cloud où il est traité et mis à disposition à travers un serveur web.Les opérateurs de la voirie peuvent visualiser sur des terminaux fixes ou nomades, les données mesurées avec leur historique (température, humidité), ainsi que les points de rosée et de givrage, déduits par calculs. En complément des informations fournies par Météo France, le maillage de l’approche capteurs est plus fin et améliore la prise de décision. « Le verglas est local, fugace, et peut varier en fonction d’une pente ou d’un ombrage, confie Ludovic Broquereau. Le système GrizzLY permet d’opti­miser les déplacements des patrouilleurs et de renforcer la quantité de sel déposé par les saleuses. »

Commentaires

Transports : des solutions innovantes au service de la mobilité

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Initiation à la construction parasismique

Initiation à la construction parasismique

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur