En direct

Transgreen, vers un réseau sous-marin de transport d'électricité entre l'Afrique et l'Europe
Schéma de principe de Transgreen - © © Meeddm

Transgreen, vers un réseau sous-marin de transport d'électricité entre l'Afrique et l'Europe

le 05/07/2010  |  Energies renouvelablesIndustrieRéglementationEuropeInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Energies renouvelables
Industrie
Réglementation
Europe
International
Paris
Valider

Treize entreprises, dont EDF, RTE et Nexans ont signé un protocole d'accord pour la création d'un partenariat baptisé « Transgreen ». L'objectif est d'être capable, à l'horizon 2020, d'exporter environ 5 GW d'électricité, principalement d'origine solaire, du nord de l'Afrique vers l'Europe. Il s'inscrit dans le cadre des programmes prioritaires de la Commission européenne pour assurer la sécurité énergétique de l'Europe.

Un ministre d'État, Jean-Louis Borloo, un conseiller spécial de la Présidence, Henri Guaino, un leader du projet, André Merlin, président des conseils de surveillance de RTE et d'ErDF, et pas moins de douze présidents d'entreprises étaient présents, lundi 05, pour la signature à Paris d'un protocole d'accord en vue de la création d'un partenariat sous-titré «initiative industrielle pour les réseaux électriques méditerranéens» et dont la forme juridique n'est pas encore fixée.
L'objectif est de faciliter les interconnexions entre le Nord et le Sud de la mer méditerranée grâce à la création de lignes sous-marines à courant continu haute tension. Il s'inscrit dans le cadre du Plan solaire Méditerranéen, qui prévoit d'installer une capacité de production d'électricité d'origine renouvelable, notamment solaire, de 20 gigawatts dans les pays au sud et à l'est de la Méditerranée.

Proposer le schéma directeur technique et économique d'un réseau transméditerranéen

André Merlin, a précisé que Transgreen vise, «non pas à réaliser, mais à proposer un schéma directeur du réseau Nord-Sud en Méditerranée, et à donner un cadre institutionnel pour l'exportation d'électricité du Sud vers le Nord».
Il n'existe à ce jour qu'une seule double ligne à courant alternatif de 1,4 GW reliant l'Afrique et l'Europe, sous le détroit de Gibraltar. Jean-Louis Borloo estime donc que « ces autoroutes énergétiques sont absolument indispensables". Transgreen est un projet «technologiquement majeur pour nous, qui socialement marque le décollage de la problématique dans la zone méditerranéenne, avec un élément de solidarité majeure entre l'Europe et les pays du sud de la Méditerranée », a insisté le ministre de l'Ecologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer.

Une initiative complémentaire au concept Desertec

Selon ses instigateurs, Transgreen est complémentaire du concept lancée par la fondation Desertec, initiative allemande qui compte une vingtaine de partenaires et vise à créer d'ici à 40 ans un vaste réseau d'installations éoliennes et solaires en Afrique du nord et au Moyen-Orient, censées fournir à terme jusqu'à 15% de la consommation d'électrité de l'Europe. Pour les membres fondateurs de Transgreen, le développement à grande échelle de centrales solaires et de lignes de transport de haute capacité permettra à l'énergie solaire, à concentration et photovoltaïque, d'être compétitive. Les travaux de Transgreen devraient être conduits en coordination avec Desertec.

Une structure sans représentant du continent africain

La structure juridique définitive de Transgreen devrait être fixée d'ici à la fin du mois de juillet, pour un démarrage fin 2010. Une structure qui est «ouverte» a insisté le président du conseil de surveillance de RTE, notamment afin d'accueillir les représentants du Sud. Les 13 entreprises signataires, hier, sont en effet majoritairement, pour l'heure européenne : les espagnols REE et Abengoa (déjà dans le projet allemand Desertec), comme l'allemand Siemens, ensuite, les français AFD, CDC Infrastructure, Atos Origin, Areva, EDF (leader du projet), Nexans, Prysmian, RTE ; le représentant d'Abou Dhabi, Taqa étant l'unique partenaire du Sud. Et, dès la semaine prochaine, H. Guaino a indiqué que le GRT italien Terna, devrait signer à Rome ce protocole d'accord pour la création du consortium.
Jean-Louis Borloo a indiqué qu'il fallait faire «attention à ne pas se limiter à ce bassin là», puisque les projets de l'ouest africain par exemple devraient aussi pouvoir à terme en bénéficier. Objectif 2020 : disposer de 5 GW d'interconnexions entre Nord et Sud... A un milliard d'euros la ligne, c'est déjà près de 8 mds d'euros à trouver.

Mission du bureau d'études Transgreen

Proposer le schéma directeur technique et économique d'un réseau transméditerranéen capable d'exporter environ 5 GW vers l'Europe à l'horizon 2020 et débouchant sur des projets d'investissement concrets ;
Promouvoir un cadre régulatoire et institutionnel favorable aux investissements et à la rentabilité des projets sur la rive sud (tarifs de rachat de l'électricité, ventes aux enchères de certificats d'émission, incitations fiscales, etc.) ;
Evaluer les bénéfices des investissements d'infrastructures et des échanges d'électricité sur la croissance, l'activité économique et l'emploi ;
Développer les coopérations techniques et technologiques avec les pays de la rive sud autour des projets de liaisons électriques transméditerranéennes ;
promouvoir les technologies et l'industrie européennes dans la compétition mondiale et, notamment, la production d'électricité à partir d'énergies renouvelables, le transport à courant continu et les câbles sous-marins à très haute tension.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur