En direct

Trajectoires BTP : les parcours d’exception des nommés [6/10]
Catégorie « meilleure trajectoire au Féminin ». - © cineberg - stock.adobe.com

Publi-rédactionnel

Trajectoires BTP : les parcours d’exception des nommés [6/10]

le 26/10/2018  |  Trajectoires BTP

Le Moniteur vous présente le trophée Trajectoires du BTP, qui met en lumière la diversité des métiers de la construction et récompense les carrières de ses acteurs. Les trophées seront remis le 5 novembre à Paris. Découvrez aujourd’hui les nommés de la catégorie « meilleure trajectoire au Féminin ».

Trophée de la Meilleure trajectoire au Féminin

► Hélène Szulc (Tech Sub Industrie Environnement)

« Aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre des années ». Hélène Szulc a tout juste 21 ans et pas encore terminé ses études à Sciences Po Lille (section Économie et Finances), lorsqu’elle prend la gérance de TECH SUB, une toute jeune société qui voit le jour en février 1995.

Créée autour de quatre associés, tous salariés de l’entreprise, l’idée était de trouver des applications nouvelles au métier de scaphandrier, notamment dans le domaine de l'environnement, et de développer de nouvelles techniques de travaux subaquatiques en milieux inaccessibles ou hostiles.

23 ans plus tard, Hélène Szulc dirige un groupe florissant, implanté dans plusieurs régions françaises, et qui a vu naitre trois filiales : Aquago, spécialisée dans la gestion et la restauration des milieux aquatiques pollués, Aquagéo Etanchéité qui réalise et réhabilite des ouvrages étanches pour le stockage de liquides et de solides, et enfin Altabyss, filiale de TECH SUB Industrie Environnement aux Émirats arabes unis, qui opère pour le compte d’industriels et de collectivités des pays de la région Moyen-Orient.

Depuis deux ans, Hélène Szulc préside le Syndicat national des entrepreneurs de travaux immergés (SNTI) et siège au conseil d’administration de la FNTP, deux instances au sein desquelles elle a à cœur de défendre sa branche professionnelle, notamment pour l’amélioration de la sécurité des salariés. Avec un beau succès puisqu’elle a contribué, avec l’ensemble des acteurs du secteur, à la rédaction de l’arrêté de septembre 2017 du ministère du travail, qui instaure à compter du 1er janvier 2020, une certification obligatoire pour les entreprises de travaux hyperbares.

Les réflexions menées au sein du SNTI ont également permis la refonte des formations professionnelles pour les scaphandriers, et la mise au point d’un accompagnement des entreprises afin qu’elles améliorent les conditions de sécurité pour leurs collaborateurs. Également membre du Comité national des conseillers du commerce extérieur de la France, et conseillère au CESER des Hauts-de-France, Hélène Szulc peut légitimement être fière de ces années d’engagement pour l’entreprenariat, l’économie de l’environnement et l’ensemble de la profession.

TECH SUB Industrie Environnement est une société installée dans la banlieue d’Arras (62) pionnière de la plongée industrielle, qui conçoit des solutions innovantes de travaux sous-marins, travaux sur cordes ou en milieux hostiles, en France et à l’export.


► Samira Belkacem (Bouygues Bâtiment Ile-de-France)


Lauréate en juin dernier du prix du « Parcours d’excellence » à l’occasion de la remise des prix des « Héroïnes [Extra]ordinaires » décerné lors d’une cérémonie organisée par le président de l’Assemblée nationale, Samira Belkacem est engagée depuis une quinzaine d’années dans le monde associatif et se mobilise essentiellement en faveur de la cause féminine et de l’éducation.

Diplômée de Sciences Po Paris, titulaire d’un Master Communication politique en Europe obtenu à l’Université Paris 1 (Panthéon-Sorbonne), elle intègre une première fois la Direction commerciale de Bouygues Bâtiment Ile-de-France Construction Privée en 2013, puis une seconde fois fin 2015 après une courte expérience dans un organisme spécialisé dans la finance immobilière.

En marge de ses fonctions au sein de la Direction commerciale de Construction Privée (identification des marchés potentiels dans le secteur de la construction tertiaire neuve en Ile-de-France), Samira Belkacem est très investie sur les questions d’égalité femmes-hommes au sein de l’entreprise. Depuis le printemps dernier, elle pilote un groupe de travail et de réflexion mis en place par le Codir de Bouygues Bâtiment IDF sur l’attractivité de l’entreprise, avec pour thème principal « la mixité, facteur de performance ».

Même si d’importants progrès ont été réalisés au cours des dernières années, le BTP reste encore un secteur d’activité qui peine à se féminiser, l’objectif de cet atelier est donc de réfléchir aux actions qui pourraient être menées au sein même du groupe, afin de sensibiliser l’ensemble des collaborateurs à ces questions. Il est déjà évoqué de créer un label « Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes », ainsi que d’instaurer un mentoring inspiré de la campagne de solidarité pour l’égalité entre les sexes « He for She », lancée il y a quatre ans par l’ONU Femme.

L’idée étant de mettre en place un programme formel au cours duquel un collaborateur occupant une fonction à haute responsabilité, homme ou femme, parraine une juniore à haut potentiel, afin d’augmenter la représentativité des femmes dans les instances dirigeantes à court ou moyen terme. Une initiative soutenue par la DRH et la Direction Prévention Santé Sécurité de Bouygues Bâtiment IDF.

Unité opérationnelle de Bouygues Bâtiment Île-de-France, Construction Privée développe son expertise sur une large gamme de projets tertiaires privés, de taille et de complexité variées, ainsi que sur des segments d’exception.


► Caroline Andréani (Citeos/Vinci Energies)


« Il y a toujours une solution à un problème ! », telle est la devise de Caroline Andréani, dont le parcours au sein de Citeos Centre est en tous points exemplaire. Arrivée au sein de cette toute petite structure en septembre 2010, Licence Energies Renouvelables en poche, elle constate que tout est à faire dans l’entreprise sur le plan commercial et technique. Apprentie technicienne, elle ne désarme pas et entreprend de mettre en place une méthodologie de réalisation, des procédures de fonctionnement plus intuitives et des mesures de prévention, en relation avec ses clients comme avec les équipes internes.

Prise sous la tutelle du Responsable d’affaires de l’époque, elle n’a de cesse de s’impliquer dans le bon fonctionnement de la société, se voyant confier chaque jour un peu plus de responsabilités, parmi lesquelles celle de prendre en charge la formation d’un technicien en apprentissage nouvellement arrivé.

Un investissement payant qui la conduit à devenir Responsable d’affaires quatre ans plus tard, sa première expérience de management d’une équipe uniquement composée de collaborateurs masculins. Ce ne fut pas toujours simple, mais à force de travail et de pédagogie, Caroline Andréani peut être fière d’avoir su relever le défi.

C’est ainsi qu’on lui proposa un peu plus tard de prendre la direction de l’entreprise à la faveur du départ à la retraite du directeur, qui n’était autre que son ancien tuteur. Alors en pleine croissance, Citeos Centre devient Citeos Bourges et renforce ses effectifs avec l’arrivée de cinq collaborateurs, un responsable d’affaires et quatre monteurs, venus d’une entreprise locale indépendante et très ancrée dans le territoire. Une intégration compliquée au sein d’une société filiale d’un groupe international (VINCI Energies), qui plus est dirigée par une femme.

Une fois encore, Caroline Andréani a fait montre de patience et de pédagogie en les accompagnant au quotidien et en les sensibilisant aux enjeux de la prévention, grâce à toute l’expérience acquise au cours des années précédentes, que ce soit sur le plan technique ou managérial. Elle a réussi à les intégrer parfaitement à son équipe et à créer une véritable cohésion, qui se perpétue aujourd’hui dans l’entreprise.

Filiale de VINCI Energies, Citeos fédère en France quelque 70 entreprises expertes en lumière et équipements urbains dynamiques, de la conception à la gestion globale des installations, en passant par la réalisation et la maintenance.


► Aurélie Fallourd (Serfim TIC)

Titulaire d’un Master 2 de Management de la Qualité obtenu en 2007 à l’Institut de Management Public et de Gouvernance Territoriale (IMPGT, Aix-en-Provence), Aurélie Fallourd rejoint SERFIM T.I.C en 2012 en tant que Responsable d’affaires, après avoir passé quatre années comme pilote QSE pour plusieurs clients au sein de la SADE.

Ayant fait la preuve de sa capacité à auditer et structurer les activités, elle est promue Responsable QSE-RSE deux ans plus tard et intègre le Codir de son entreprise. Après une formation de Management & Leadership suivie à EM Lyon en 2014, ses missions s’élargissent jusqu’à prendre en charge le Système de Management Intégré (Qualité, Sécurité, Environnement, Développement Durable, Énergie, Nucléaire) de SERFIM T.I.C., et de devenir référente au niveau du groupe SERFIM sur la responsabilité sociétale des entreprises et la mixité professionnelle.

Début 2016, Aurélie Fallourd se voit ainsi confier l'organisation et l'animation de la commission mixité et égalité professionnelle, qui a permis de rassembler des hommes et des femmes de toutes les branches du groupe et de différents métiers, afin de réfléchir à la manière de partager de bonnes pratiques. L’année suivante, ces travaux de réflexion ont permis d'élaborer la politique Mixité et Egalité de SERFIM GROUPE, autour de trois axes : entamer une démarche de labellisation au niveau des filiales, promouvoir des actions en faveur de la mixité des métiers et des effectifs, et améliorer les conditions de travail et de parentalité dans un secteur d'activité à 80% masculin.

La labellisation Egalité de SERFIM T.I.C. est actuellement en cours d'obtention avec des actions significatives de diagnostic, comme une enquête de perception auprès de l'ensemble du personnel ou la refonte des procédures RH pour éviter les stéréotypes et lutter contre les discriminations. Enfin, en temps qu’experte RSE, Aurélie Fallourd a sensibilisé le Codir aux effets positifs de la mixité professionnelle pour le développement de l’entreprise, qu’il s’agisse de l’élargissement du vivier de recrutement, d’attirer et fidéliser les talents, et d’améliorer la marque employeur du groupe.

Filiale de SERFIM GROUPE, SERFIM T.I.C est une entreprise basée à Vénissieux (69) spécialisée dans le déploiement d’infrastructures télécom, de fibre optique et cuivre, dans la conception et installation de systèmes de vidéoprotection, ainsi que la conception et le développement en électronique et informatique.

Commentaires

Trajectoires BTP : les parcours d’exception des nommés [6/10]

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur