En direct

Trajectoires BTP : les parcours d’exception des nommés [1/10]
- © epiximages - stock.adobe.com

Publi-rédactionnel

Trajectoires BTP : les parcours d’exception des nommés [1/10]

le 19/10/2018  |  Trajectoires BTP

Le Moniteur vous présente le trophée Trajectoires du BTP, qui met en lumière la diversité des métiers de la construction et récompense les carrières de ses acteurs. Les trophées seront remis le 5 novembre à Paris. Découvrez aujourd’hui les nommés de la catégorie « Trajectoire entrepreneur ».

Trophée de la meilleure trajectoire Entrepreneur


Jérôme de Tomasi (Vinci Construction France)

Titulaire d’un Master 2 SIAD (Systèmes d’information et aide à la décision) et d’un Master 1 Maîtrise de Sciences de Gestion, Jérôme de Tomasi entame sa carrière au sein du groupe Bouygues en tant que contrôleur de gestion, puis comme conducteur de travaux sur un chantier routier au Gabon.

Passé ensuite par une PME d’installation électrique et par le groupe SUEZ au sein duquel il restera douze ans, il est depuis 2014 Secrétaire général de la Direction Opérationnelle Centre-Est de VINCI Construction France. A presque 48 ans et à la tête d’une équipe d’une cinquantaine de personnes, il a en charge le pilotage financier, administratif, juridique et informatique des sociétés constituant la direction opérationnelle, dont le périmètre global représente une activité de 580 millions d’euros et regroupe 2 500 collaborateurs en régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne et Franche-Comté.

En juin 2017, alors candidat au programme d’intrapreunariat du groupe VINCI, il présente un projet qui consiste à valoriser les déchets du bâtiment, qui peuvent représenter jusqu’à 35% du chiffre d’affaires d’un chantier. L’idée est d’améliorer l’empreinte environnementale du chantier au travers d’actions favorisant le tri sur place, et d’optimiser la valorisation en sélectionnant le meilleur site de traitement pour chaque benne qui quitte le chantier.

Une démarche qui s’inscrit pleinement dans le cadre de la politique environnementale de VINCI Construction France, en participant à l’amélioration de la marge des chantiers tout en allégeant la charge de travail des conducteurs de travaux. Le projet retenu par un premier comité de sélection, Jérôme de Tomasi entre alors en période d’incubation pendant laquelle il bénéficie de l’aide de coaches et de mentors. En janvier 2018, le feu vert d’un second comité de sélection en faveur de la poursuite du développement du projet lui permet d’entrer en période d’accélération.

En tant qu’intrapreneur, sa mission est aujourd’hui de faire vivre ce projet, entouré d’une équipe aux profils très variés qu’il a lui-même constituée. Conscient de partir de zéro, Jérôme de Tomasi n’a pour objectif que de défendre et mettre en œuvre un projet qui lui a déjà permis de révéler des qualités entrepreneuriales.

VINCI Construction France réunit un ensemble sans équivalent de compétences dans les domaines du bâtiment, du génie civil, de l'hydraulique, des métiers de spécialités et du développement immobilier.


Luc Boisnard (Ouest Acro)

Il a beau être né et vivre dans le département de la Mayenne, depuis tout petit Luc Boisnard est un passionné de randonnées en montagne et d’alpinisme. En 1992, à tout juste 22 ans, il crée sa propre entreprise, Ouest Acro, spécialisée dans les travaux en hauteur et d’accès difficiles.

Acquérir les compétences de chef d’entreprise, partir à la conquête des marchés de sites industriels, développer le commercial, il doit tout apprendre en même temps. En croissance ininterrompue depuis sa création, l’entreprise emploie aujourd’hui une centaine de personnes pour un chiffre d’affaires de quelque 10 millions d’euros. Avec une ambition, l’innovation constante dans le secteur très particulier des travaux sur cordes, afin de sans cesse améliorer les conditions de travail et de sécurité de ses collaborateurs.

Ouest Acro s’est donc dotée d’un service QH3SRE, est certifiée OHSAS18001, ce qui permet la prise en compte et la gestion efficiente des risques, de la phase de préparation jusqu’à la clôture des chantiers. L’entreprise a créé la Ouest Acro Academy qui donne accès à de la formation continue pour ses techniciens cordistes tout en formant de nouveaux salariés.

Cet engagement pour la formation est également une réponse à la question des besoins en ressources du métier (mise en place de POEC Technicien Cordiste, qualifications CQP 1 et 2, IRATA 1,2 et 3, rappel des bases de sécurité). Par ce biais, il s’agit aussi de fidéliser les collaborateurs de la société. Très engagé en faveur de la cause environnementale, Luc Boisnard et son entreprise participent ainsi à la dépollution des côtes françaises après le naufrage de l’Erika en décembre 1999.

En juin 2010, il sera le premier Français à « dépolluer » l’Everest, redescendant une tonne de déchets après une ascension de plus de 8.000 mètres. Une expédition minutieusement préparée en collaboration avec plusieurs entreprises du BTP, comme BTEM, Horus Photovoltaïque, A.F.Métallerie ou encore Le Floch Dépollution.

Un engagement environnemental inscrit dans l’ADN de Ouest Acro, les travaux sur cordes étant faiblement carbonés comparés aux chantiers nécessitant l’installation d’échafaudages. Une application calculant l’impact carbone des chantiers vient d’ailleurs d’être développée, et sera bientôt disponible sur les plateformes des smartphones de l’entreprise.

Ouest Acro est une société spécialisée dans la réparation, la maintenance et l’entretien en accès difficiles sur cordes dans les domaines du bâtiment, de l’industrie et des ouvrages d’art.


► Manuel Ferraz (BTB Elec)

Baccalauréat F3 (Electrotechnique) en poche, Manuel Ferraz débute sa carrière en 1980 au bureau d’études de l’entreprise en bâtiments et travaux publics Garczynski Traploir, d’abord comme projeteur, puis comme conducteur de travaux. Une dizaine d’années plus tard, il intègre le bureau d’études en maîtrise d’œuvre de BETOM Ingénierie, avant de rejoindre le bureau d’études industriel STUDELEC (Groupe Fayat). Alors responsable des affaires principales, c’est dans cette dernière entreprise qu’il rencontre son « mentor », celui qui lui permettra de faire émerger sa fibre d’entrepreneur.

En mai 2000, Manuel Ferraz saute le pas et devient gérant de BTB Elec, installateur de courants forts et courants faibles, avec pour mission de développer cette entreprise de trois personnes qui réalisait à l’époque deux millions de francs de chiffre d’affaires.

Désormais installé à Morangis (91), il développe un important portefeuille clients à partir de son épais carnet d’adresse constitué tout au long de ses vingt années de carrière, et reconstitue une trésorerie saine en privilégiant pour son entreprise les travaux de proximité. Une activité qui engendre une progression constante et linéaire des résultats, les principaux clients sont alors Geodis, SNCF ou encore la Chambre de commerce et d’industrie de l’Essonne.

Deux ans après son arrivée, il a l’opportunité d’entrer au capital de la société avant d’en devenir très rapidement l’actionnaire majoritaire. Entre 2005 et 2010, l’entreprise poursuit son développement notamment sur le très porteur marché d’enseignes, et participe à la création de nouveaux magasins parmi lesquels C&A, Fnac ou Séphora, dans les zones commerciales à la périphérie des grandes villes un peu partout en France. En 2010, fort d’un chiffre d’affaires désormais porté à 11 millions d’euros, Manuel Ferraz est à la recherche d’un partenaire en mesure d’accompagner la croissance de l’entreprise. Ce sera le Groupe GCC, société indépendante qui en moins de 20 ans s’est hissée parmi les dix premières entreprises du BTP.

Intégré au sein du groupe, BTB poursuit sa progression et s’organise en pôle d’activités afin de couvrir l’ensemble des secteurs de son activité. Parmi ses réalisations les plus emblématiques, la rénovation de l’attraction Star Tours à Disneyland Paris, pour un montant de 6 millions d’euros.

Spécialisé dans la conception et la réalisation d'installations électriques, BTB Elec (Groupe GCC) compte aujourd’hui 140 collaborateurs pour un chiffre d’affaires de 32 millions d’euros.

Commentaires

Trajectoires BTP : les parcours d’exception des nommés [1/10]

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 10.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur