En direct

Tous solidaires pour reconstruire l'Aude sinistrée
Remplacé courant novembre par un ouvrage provisoire, le pont de Villegailhenc symbolise à lui seul la violence des inondations. - © NATHALIE AMENV ALS / L'INDÉPENDANT / PHOTOPQR

Tous solidaires pour reconstruire l'Aude sinistrée

Florence Jaroniak |  le 16/11/2018  |  AudeRisques naturelsSolidarité

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Aude
Risques naturels
Solidarité
Valider

Un mois après les inondations, le territoire entame des travaux importants, en partie grâce au soutien d'autres collectivités.

Sept stations d'épuration détruites, quatre ponts emportés par les flots, près de 1 000 kilomètres de routes touchées, des infrastructures dévastées… C'est un chantier titanesque qui attend l'Aude, après les inondations qui ont frappé le département les 14 et 15 octobre. A ce jour, les dégâts matériels s'élèveraient à 125 M€ : 35 M€ pour le département, 90 M€ pour les 126 communes reconnues en état de catastrophe naturelle. Et l'ardoise devrait encore grimper avec l'ajout à venir de 78 communes sur cette liste. « La quasi- totalité des villes et villages touchés sont ruraux et 70 ont été particulièrement sinistrés. S'il n'y a pas de solidarité forte, elles ne se relèveront pas », estime André Viola, président du conseil départemental, ajoutant que « les dégâts représentent dans certains cas, plus de vingt fois le budget communal ».

Outre un soutien de l'Etat (80 M€ annoncés, dont 16 M€ délégués au préfet fin octobre) et de la région Occitanie (25 M€), le département a débloqué 37 M€ pour remettre en état ses équipements et ceux des communes. Il a aussi lancé, avec l'Association des maires de l'Aude, un appel national aux dons pour aider à la reconstruction des infrastructures publiques.

Interventions urgentes. Aussitôt relayé par d'autres associations d'élus (Assemblée des départements de France, Association des maires de France, Association des petites villes de France, Union des élus d'Occitanie… ), cet appel a déjà permis de recueillir 8,3 M€. La Ville de Douai, dans le Nord, ayant été la première à y répondre. De leur côté, la Haute-Garonne et l'Hérault ont voté une aide de 1 M€ chacun. La Gironde, 400 000 euros. Sans compter des subventions directes comme celles de la communauté d'agglomération du Grand-Montauban (Tarn-et-Garonne) pour la commune « peu médiatisée » d'Aigues-Vives, ou encore de Limoges (Haute-Vienne) pour la reconstruction de la voirie à Trèbes.

« Ces sommes permettront de faire face aux travaux d'urgence, dans un contexte de fin d'exercice budgétaire », annonce André Viola. Et d'autres initiatives ont fleuri. Le maire de Juvignac (Hérault), ville inondée en 2014, aide son homologue de Couffoulens dans les démarches administratives post-inondations. Conques-sur-Orbiel a, elle, reçu du mobilier des mairies de Montpellier (Hérault) et Saint-Sulpice-le-Guérétois (Creuse) pour la réouverture de l'école…

Soutiens matériels, humains et financiers sont au rendez-vous. « Un formidable élan de solidarité s'est mis en place », se réjouit Eric Menassi, maire de Trèbes.

PHOTO - 15830_949249_k3_k1_2208415.jpg
- © IDRISS BIGOU-GILLES / HANS LUCAS

« Priorité aux symboles forts que sont les écoles et les Ehpad »

« Vu l'ampleur des dégâts matériels sur le domaine public, la reconstruction de nos infrastructures durera plusieurs années et nécessitera un fort soutien de l'Etat. Nous avons déjà pu entamer des travaux sur les voiries les plus endommagées avec l'aide de l'Etat, de la région et du département qui centralise aussi les dons des collectivités françaises. Même s'il est difficile d'établir une hiérarchie en terme de reconstruction, les écoles et l'Ehpad sont des symboles forts que nous souhaitons prioriser. Nous sommes tiraillés entre l'urgence qui consiste à remettre la ville en état, et la nécessité de réinventer demain, avec un urbanisme cohérent et ambitieux, sur la base d'un nouveau plan de prévention du risque inondation (PPRI). »

Eric Menassi, maire de Trèbes.

PHOTO - 15830_949249_k5_k4_2208416.jpg
Eric Menassi, maire de Trèbes. - © MAIRIE DE TREBES

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Date de parution : 01/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur