En direct

Tous pour le Métrophérique/Arc Express
- ©

Tous pour le Métrophérique/Arc Express

Pouthier Adrien |  le 19/09/2008  |  Seine-et-MarneVal-d'OiseYvelinesParisSeine-Saint-Denis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Seine-et-Marne
Val-d'Oise
Yvelines
Paris
Seine-Saint-Denis
Val-de-Marne
Essonne
Hauts-de-Seine
Transports
Collectivités locales
Droit de l'environnement
Urbanisme
Réglementation
Transports mécaniques
Valider

Le chef de file de l'opposition au conseil régional d'Ile-de-France Roger Karoutchi (UMP) s'est prononcé vendredi pour un bouclage complet du projet de rocade ferroviaire autour de Paris Métrophérique-Arc Express et évoqué son achèvement "dans les 10 ans".

"Si on démarre les études et la procédure de débat public dès 2009, on peut imaginer un Métrophérique complet en gros terminé dans les 10 ans qui viennent", a affirmé vendredi 19 septembre Roger Karoutchi, après un entretien avec le président de la RATP Pierre Mongin. Cela allègerait le trafic sur la ligne A du RER ainsi que sur les lignes 13 et 1 du métro parisien "d'environ 20%" et réduirait la fréquentation automobile dans Paris "d'environ 160.000 véhicules par jour", a expliqué le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, chef de file de l'opposition au conseil régional d'Ile-de-France .
Selon les prévisions de la RATP, le Métrophérique transporterait un million de voyageurs par jour.

7 milliards d'euros
Ce projet fait partie également des plans du président du conseil régional Jean-Paul Huchon (PS). Il faciliterait les déplacements des Franciliens de banlieue à banlieue, sans avoir à passer par Paris.
Le coût global est de 6 milliards d'euros, auquel s'ajouterait un milliard pour le matériel roulant.
Roger Karoutchi, qui vise comme une autre ministre, Valérie Pécresse, la succession de M. Huchon en 2010, s'est dit "naturellement favorable" à une solution de "métro automatique", de type ligne 14, où il s'est rendu ensuite. Ne faire que deux tronçons dans le Val-de-Marne et en Seine-Saint-Denis au lieu d'une boucle complète serait "une absurdité", a-t-il dit, au côté du président de la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale Patrick Ollier, élu de l'ouest de Paris. "La RATP envisage trois ou quatre lots, l'idée serait de lancer les tronçons en même temps", a-t-il dit.
Pour que Métrophérique soit achevé en "2019 ou 2020", il plaide pour des mesures "dérogatoires" dans la loi sur le Grenelle de l'environnement et "la loi cadre qui concernera l'Ile-de-France à l'automne 2009". M. Ollier va réunir une "table ronde".

Adrien Pouthier AFP

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur