En direct

« Tous les acteurs des gares se mobilisent »

Propos recueillis par Laurent Miguet |  le 04/06/2010  |  EvénementTransportsCollectivités localesBas-RhinBouches-du-Rhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Evénement
Transports
Collectivités locales
Bas-Rhin
Bouches-du-Rhône
Eure-et-Loir
Gironde
Loire-Atlantique
Transports mécaniques
Valider

- Un an après la remise de votre rapport sur les gares au Premier ministre, les retombées répondent-elles à vos espoirs ?

Il ne se passe guère de semaines sans que je ne reçoive une sollicitation pour prodiguer des conseils. Remis au début des mandats municipaux, le rapport a facilité la convergence de tous autour de projets de toutes tailles : citons Nantes et Bordeaux parmi les grandes villes, mais aussi Gap ou Chartres parmi les villes moyennes, ou même le village de Valmondois, dont la maire Noëlle Lenoir veut profiter d'un projet de gare afin de favoriser l'implantation d'un pôle médical.

- Sommes-nous entrés dans la phase de « rattrapage des investissements », dont vous avez chiffré les besoins dans votre rapport ?

Oui, je le crois, même si la gestation lente des projets interdit de tirer un véritable bilan au bout d'un an. Rappelons que nous n'avons pas improvisé les chiffres de mon rapport : ils résultent d'une liste de projets potentiels vérifiés avec RFF. L'important, à mon sens, reste la mobilisation de tous et l'identification du rôle de chacun : l'Etat, concentré sur le système de transport, les agglomérations et les régions, chefs de file respectifs des projets de gares des grandes et des petites villes. Cette dynamique favorise une prise de conscience d'un enjeu trop souvent négligé : les débats sur les projets ferroviaires se concentrent surtout sur les tracés, alors que pour les utilisateurs et sur le long terme, l'attractivité de ces projets repose sur les lieux de vie que constituent les gares et les trains.

- Y-a-t-il une place pour des projets de gares en partenariat public-privé ?

Les sollicitations des centres commerciaux démontrent en tout cas l'intérêt manifesté par le secteur privé. La gare de l'Est en fournit une bonne illustration : Altarea en détient 20 %, en contrepartie de l'exploitation commerciale. Des exemples existent aussi dans les villes moyennes, comme Haguenau, dans le Bas-Rhin, où le supermarché local contribue aux discussions sur la reconstruction de la gare. L'engouement du secteur privé coïncide avec l'intérêt public de donner aux gares le statut de lieux de vie, comme nous y invitent les exemples de nos voisins allemands et suisses.

PHOTO - 335803.BR.jpg
PHOTO - 335803.BR.jpg - © VINCENT KESSLER/LE MONITEUR

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur