En direct

Tours prépare son second écoquartier

jean-jacques talpin |  le 31/01/2014  |  Collectivités localesAménagementIndre-et-LoireFrance entièreArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Aménagement
Indre-et-Loire
France entière
Architecture
Valider
Indre-et-Loire -

Jean Germain, maire de Tours et président du bailleur Tours Habitat, vient de signer la « charte nationale EcoQuartier » ce qui lui permet de bénéficier de la certification « HQE Aménagement ». Cette charte porte sur l’agencement du quartier Monconseil, lauréat d’un prix au « concours EcoQuartiers 2011 ». Ce quartier, dont l’aménagement est coordonné par l’architecte-urbaniste Eva Samuel, fait partie des 32 premiers engagés dans la labellisation au côté des 13 déjà labellisés en France. Monconseil devrait accueillir, à terme, près de 3 000 habitants dont 1 000 déjà installés.

Le projet des « casernes »

« L’aménagement ne s’est pas ralenti malgré la crise, explique Jean Germain c’est la preuve que les préoccupations environnementales sont porteuses de développement. » Pour la Ville et son aménageur, la SET, la charte EcoQuartier annonce aussi le projet des « casernes », anciens sites militaires du centre-ville avec 10 ha de terrain et près de 100 000 m 2 de surfaces à construire dont 53 000 m 2 pour du logement, 37 000 m 2 pour des activités, 9 000 m 2 pour un site universitaire, 1 500 m 2 de commerces, etc. Le projet sera géré par la SET avec l’architecte-urbaniste Bruno Fortier. La Ville, qui a engagé la procédure ZAC fin décembre, devrait acquérir le site cette année (le prix demandé par l’armée a été ramené de 5,2 à 1,3 million d’euros) et engager les travaux de dépollution afin de lancer les premiers chantiers en 2016. L’écoquartier offrira 80 % de logements « abordables » dont 20 % de locatifs sociaux, 20 % en accession sociale et 40 % à prix de sortie encadré. Sont aussi prévus 200 logements universitaires, dont 46 logements de court et moyen séjours (hôtel de l’Alternance) pour des apprentis. Un premier programme portera sur 200 logements et près de 20 000 m 2 de surface de plancher ainsi que sur la construction d’une plate-forme pour l’innovation et la recherche de produits pharmaceutiques et cosmétiques. Jean Germain souhaite faire des « casernes » une vitrine environnementale avec desserte par bus à haut niveau de service, chauffage et climatisation par géothermie, mais aussi par hydrogène issu de la pyrolyse produite par des installations photovoltaïques. Autant de projets qui doivent s’inscrire dans le « plan climat » de l’agglomération.

PHOTO - 773979.BR.jpg
PHOTO - 773979.BR.jpg - © Bruno Fortier

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur