En direct

Tours Hermitage: le projet à nouveau retardé
Le projet de tours Hermitage, à La Défense, développe une superficie totale de 260 000 m2 dont 155 000 m2 de logements et 37 000 m2 de bureaux. - © © Foster+Partners/Hermitage
Jurisprudence

Tours Hermitage: le projet à nouveau retardé

Vincent Jaouen |  le 11/12/2017  |  Hauts-de-SeineAménagementBâtimentTransportsYvelines

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
Hauts-de-Seine
Aménagement
Bâtiment
Transports
Yvelines
Architecture
Réglementation
Technique
Valider

Le 7 décembre 2017, la cour administrative d’appel de Versailles a partiellement annulé les permis de construire délivrés en vue de l’édification des tours Hermitage à La Défense. Motif: manque de places de stationnement et de logements sociaux.

Le projet Hermitage Plaza est retardé. Les deux tours, portées par le groupe Hermitage et dessinées par Norman Foster, culminant à 307 m, vont remodeler l’aspect du quartier d’affaires de La Défense. Mais la cour administrative d’appel de Versailles a partiellement annulé les trois permis délivrés au nom de l’Etat le 6 mars 2012 par le maire de Courbevoie (Hauts-de-Seine). La Tour First et la société Allianz, propriétaire de la tour Neptune, sont à l’origine du recours.

Régularisation possible jusqu’au 31 décembre 2018

Outre les deux tours, le projet (260 000 m2 de Shon au total) comprend quatre bâtiments plus bas, appelés «Bâtiment Ouest». C’est le cahier des charges de cette troisième partie qui pose problème. Elle abrite un hôtel de 201 chambres, une salle de concert de 1 300 places, un auditorium de 200 places, deux niveaux de commerces ainsi qu’une résidence pour étudiants. Or, le projet ne prévoit que 40 places de stationnement pour ces différentes activités, le maître d’ouvrage ayant parié sur le fait que les usagers ne se gareraient pas simultanément. «Ce nombre devra être revu à la hausse en prévoyant un cloisonnement entre les résidents et les visiteurs», a considéré la cour. De plus, sur les 670 logements prévus dans l’ensemble du projet, la règle de 20% de logements sociaux n’est pas respectée. Le juge a en effet estimé que la résidence pour étudiants de 136 logements étant dépourvue de locaux communs et d’équipements collectifs ne pouvait être assimilée à du logement social.

Le délai accordé pour régulariser les permis a été fixé au 31 décembre 2018.

Commentaires

Tours Hermitage: le projet à nouveau retardé

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur