En direct

TOURISME Philippe Moisset : « L'architecture est un élément essentiel de l'offre touristique »

NORA HACHACHE |  le 04/06/1999  |  ArchitectureAménagementParis

Le directeur de l'Agence française d'ingénierie touristique souhaite une architecture de loisirs plus exigeante et plus élaborée. Vingt-cinq projets exemplaires de loisirs seront présentés en novembre.

Quel sera le sujet des 3e rencontres de l'Afit du 3 novembre prochain ?

Nous invitons ceux qui ont des projets touristiques à profiter de la journée pour les faire connaître. Nous en sélectionnerons vingt-cinq. Communiquer sur un projet bien ficelé - et nous pouvons aider les maîtres d'ouvrage à le faire - est la meilleure façon d'optimiser cette journée. L'étoffer, le mettre en forme et le confronter avec les réflexions d'un public ne peut que le faire mûrir. Même si les investisseurs présents ne sautent pas dessus, la rencontre avec un gestionnaire qui a fait ses preuves, peut plus tard attirer des partenaires. De plus cela donne au porteur une certaine crédibilité. A ceux qui ne souhaitent pas autant s'engager, j'ai envie de dire, venez aux rencontres de l'Afit pour connaître le monde auquel vous voulez vous rattacher. Ne restez pas sous-informés car on a tendance à reproduire de vieilles pratiques. Venez vous mettre à l'écoute de l'innovation dans le tourisme et découvrir des méthodes qui ont cinq ans d'avance.

Justement le tourisme vous paraît-il vraiment un secteur innovant ?

Vous savez, nous sommes dans un tissu de PME, c'est le plus créatif. L'innovation se fait sur le terrain, elle est fille de nécessité là où on n'a pas besoin de test-produit pour trouver des solutions. Je suis convaincu que le secteur est en plein mouvement. Il a déjà évolué avec les nouvelles communications mais également avec le développement d'une clientèle européenne plus exigeante.

Et dans le domaine de l'architecture et de la conception de l'espace quelle idée souhaitez-vous transmettre ?

Messieurs les architectes des loisirs pensez que la réussite de votre travail doit se voir tous les jours. Le public sent les ratages, et il peut y avoir rejet. Si on prend l'exemple des stations de sports d'hiver, on observe que certaines ont duré et ont gardé leur capacité de séduire, pendant que d'autres périclitent. L'espace à vivre que l'on offre aux gens est primordial.

Je dirais que l'architecture de loisirs doit encore être plus exigeante, plus élaborée et éviter une certaine aseptisation. Elément essentiel de l'offre touristique elle donne l'esprit des lieux. Malheureusement, souvent, le maître d'ouvrage est incapable de définir la commande. C'est pourtant à lui d'expliquer le concept que traduira l'architecte.

Comment se porte le tourisme et à votre avis quelles aides vont suivre le Périssol ?

Globalement les tendances sont positives. Mais nous intervenons surtout auprès des gens en difficulté et certains secteurs se sont laissé aller et n'ont pas investi. C'est le cas pour le thermalisme et le tourisme associatif dont les chantiers d'offres arrivent en fin de cycle et en pénurie d'investissements lourds.

A par ça l'immobilier tout court se porte bien. Les aides récemment mises en place se limitent aux zones rurales à revitaliser et aux villages résidentiels de tourisme. Pour d'autres aides on se situe pour l'instant au niveau des discussions. Peut-être s'articuleront-elles à la politique d'aménagement du territoire ? Après tout il n'y a aucune raison de soutenir le tourisme sur la Côte-d'Azur.

Pour la séance plénière des rencontres de l'Afit vous souhaitez mettre l'accent sur la dimension européenne du tourisme. Qu'est ce que cela signifie ?

Les principaux tours opérateurs sont allemands et anglais. Dans un très proche avenir il faudra se plier à leurs exigences de qualité avec des labels environnement par exemple. Leurs exigences toucheront également la demande d'une clientèle française qui en fréquentant les mêmes établissements s'habituera à un certain service. Il faut être conscient que tout ça va structurer notre offre. Déjà la présence de réseaux de tours opérateurs allemands sur des projets touristiques contribue à accélérer leur sortie. Pour un banquier ils présentent une garantie de remplissage.

PHOTO

Philippe Moisset : «Le tourisme évolue avec le développement d'une clientèle européenne plus exigeante.»

Rencontres de l'Afit du 3 novembre

Programme des différents ateliers techniques qui se tiendront à Paris à l'hôtel Sofitel rive gauche.

-Environnement économique.

L'offre touristique face à la mondialisation de l'économie ; l'évolution du marché, les grandes tendances et les nouvelles opportunités : stratégie territoriale et projet touristique - le concept de « pays ».

-Site et concept. Nouveaux concepts d'hébergements touristiques ; nouvelles pratiques de loisirs ; recherche du site d'implantation d'un projet.

-Analyses préalables. Diagnostic rapide et étude de faisabilité globale ; comment travailler avec les bureaux d'études ; les rentabilités et l'espérance de vie d'un projet.

-Aspect financier. Montage de projets : formules juridiques ; les différentes formes de partenariat public- privé ; le financement des projets ; le cas des dom-tom ; les différentes catégories d'investisseurs et leurs attentes.

-Réalisation et aménagement.

Architectures et constructions adaptées au tourisme ; revalorisation et réhabilitation d'équipements touristiques.

-Mise en marché. Comment travailler durablement avec les réseaux de commercialisation ? Commerce électronique pratiques et opportunités ; comment optimiser remplissage et chiffre d'affaires ; labels et normes, les arguments commerciaux.

Cas d'école de réalisation analysés par des spécialistes.

L'Afit demande à ceux qui ambitionnent de développer un projet touristique, privé comme public, de contacter Alain Doucet dès maintenant. Vingt-cinq projets seront choisis pour être présentés à l'occasion des rencontres. Les autres seront diffusés sur internet.

Tél : 01.44.37.37.60.

Fax 01.44.37.38.39.

Internet : http : /www.afit-tourisme.fr

Commentaires

TOURISME Philippe Moisset : « L'architecture est un élément essentiel de l'offre touristique »

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur