En direct

Tour de gloire à Marseille
Bleue sur fond de mer, la tour est également blanche et rouge comme le sont la brume et les tuiles provençales. - © STEPHANE ABOUDARAM | WE ARE CONTENT(S)

Tour de gloire à Marseille

Marie-Douce Albert |  le 07/12/2018  |  RéalisationsBouches-du-RhônePrix d'architectureTour La MarseillaiseEquerre d'argent 2018

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Réalisations
Bouches-du-Rhône
Prix d'architecture
Tour La Marseillaise
Equerre d'argent 2018
Equerre d'argent
Valider

Lieux d'activités -

L'immeuble de bureaux La Marseillaise a fait le pari de refléter la cité phocéenne, son port et la mer.

 

« Construire une tour de 135 m à Marseille, c'est plus haut que d'en bâtir une de 400 m à New York. » Alors qu'il recevait, au côté du président du groupe Constructa, Marc Pietri, le prix « Lieux d'activités » pour l'immeuble de bureaux La Marseillaise, Jean Nouvel a su résumer d'une phrase tout le défi qu'il y a à voir grand. L'architecte le sait bien, la grande hauteur peut être traumatisante. Mais il déteste plus encore quand elle reproduit les mêmes édifices impersonnels, dans toutes les métropoles du monde. Alors pour la cité phocéenne comme dans tous les projets qu'ils mènent, les Ateliers Jean Nouvel (AJN) ont fabriqué une pièce unique, pensée pour les bords de la Méditerranée et pour nulle part ailleurs. La Marseillaise se devait d'être « contextuelle », selon le qualificatif de prédilection de l'architecte.

« Atmosphère ». La réponse apportée par la tour de 40 289 m2 Shon, inaugurée dans le secteur d'Arenc, le 25 octobre dernier (lire « le Moniteur » du 9 novembre 2018) , a su séduire le jury.

« L'immeuble, à la fois si simple et si différent, parvient de manière singulière à capter l'atmosphère de la ville », a-t-il estimé. Pour ses membres, « contextuelle », La Marseillaise l'est assurément.

La palette de couleurs déployées sur les éléments en BFUP des brise-soleil file peut-être la métaphore tricolore. Mais ses teintes ont surtout été choisies parce qu'elles sont celles de la ville, de la mer et du ciel. « Avec ses façades un peu improbables, la tour n'est pas une atteinte mais un approfondissement du paysage », avait assuré Jean Nouvel lors de son oral. La Marseillaise se laisse même traverser par cet environnement : dans ses bureaux équipés de panneaux vitrés toute hauteur extra-clairs, Marseille, Notre-Dame-de-la-Garde ou le port, sont partout présents. Et de l'extérieur, l'immeuble un peu caméléon en devient parfois évanescent.

Maîtrise d'ouvrage : Constructa Urban System.
Groupement de conception-réalisation : Travaux du Midi Provence (Vinci Construction), mandataire.
Maîtrise d'œuvre : AJN (architectes) ; AJN, Tangram (architectes d'exécution).
Coût des travaux : 113 M€ HT.c

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur