En direct

Tour de France des opérations nommées à la Première œuvre 2011 (4/8)
Ecole de la deuxième chance à Paris (18e) - © © Luc Boegly

Tour de France des opérations nommées à la Première œuvre 2011 (4/8)

MARGOT GUISLAIN |  le 22/12/2011  |  ParisLandesFrance entièreArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Paris
Landes
France entière
Architecture
Valider

Etape du jour : l'Ecole de la deuxième chance à Paris (18e), réalisée pour la Ville par les architectes Tiphaine Leclere et Olivier Palatre.

Une Ecole de la deuxième chance pour la formation et l’insertion professionnelle vient de s’installer dans les murs d’un ancien bâtiment de la SNCF du 18e arrondissement de Paris, redonnant vie à une architecture discrète mais bien proportionnée, comme peuvent l’être ces petits édifices utilitaires de la fin du xixe siècle. Si les planchers, murs et toiture ont été démolis, les potentialités de l’enveloppe – percée de nombreuses fenêtres sur ses quatre côtés – ont été exploitées au mieux pour faire de cet équipement à vocation sociale, une sorte de boîte à lumière naturelle où les jeunes adultes de 18?à 25?ans, sortis du système scolaire, pourront retrouver dynamisme et espérance. «?Il ne fallait pas que l’intérieur (bureaux, salles de formation, d’informatique et pôle de rencontre avec les entreprises) ressemble à un établissement scolaire?», souligne Olivier Palatre. L’intérieur a été réorganisé autour d’un escalier central conçu comme l’espace majeur d’une grande maison, favorisant la rencontre et l’échange?: lumière naturelle en abondance, paliers en balcons, murs d’échiffres percés de petites ouvertures pour créer des vues sur les salles et, touche finale, un lustre de tubes néon cintrés flottant dans le vide triple hauteur. La démolition des combles a révélé l’existence d’une charpente en bois qui participe à la création de l’atmosphère d’une maison. Les façades ont été remises à neuf, les murs isolés, les fenêtres remplacées et des panneaux photovoltaïques posés, pour répondre au Plan climat (80?kWh/m2.an). Dans le quartier, le signal urbain est assuré au moyen d’une mise en lumière de la façade (néons cintrés accrochés aux passerelles de secours) qui donne sur les jardins d’Éole et, au-delà des voies ferrées, sur la ZAC Pajol.

Palmarès

Le prix d’architecture de la Première œuvre 2011 a été décerné le 28 novembre par le Groupe Moniteur aux bureaux pour agriculteurs à Liposthey (Landes), réalisés par l'architecte Vanessa Larrère pour le compte du Groupe Larrère et Fils.

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage?: Ville de Paris, DDEEES.

Maîtrise d’œuvre?: Palatre et Leclere, architectes?; Franck Franjou, concepteur lumière?; Cotec, BET.

Surface?: 660?m2 Shon.

Coût?: 1,66 million d'euros HT.

Commentaires

Tour de France des opérations nommées à la Première œuvre 2011 (4/8)

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur